Default profile photo

01 Avril 2020 | 7, Nisan 5780 | Mise à jour le 31/03/2020 à 09h35

Rubrique Israël

Abbas retente sa chance à l'Onu contre Israël

Crédit DR

Le leader palestinien ne renonce pas à obtenir une résolution du Conseil de Sécurité condamnant la construction israélienne dans les implantations. 90% des Représentants du Congrès américain ont appelé Barack Obama à utiliser son véto.

Ironie du calendrier : c'est au moment où les Juifs devraient entrer dans la fête de Pessah, que Mahmoud Abbas a prévu de s'adresser au Conseil de Sécurité de l'Onu. La résolution, rédigée de façon à s'aligner sur la position généralement partagée par les Etats occidentaux sur le statut des territoires conquis par Israël en 1967, présente la construction en Judée Samarie et à Jérusalem-est comme un « obstacle à la paix ». En arrivant à New York le 22 avril, le chef de l'Autorité Palestinienne aura achevé sa tournée diplomatique à Paris, Berlin et Moscou pour assurer la promotion de son projet.
Le principe d'une condamnation d'Israël semblait plus important aux Palestiniens qu'un texte plus concret, même s'il devait aussi inclure un échéancier pour la création d'un Etat indépendant. Etant donné la composition actuelle, plutôt favorable aux Palestiniens, du Conseil de Sécurité, les amis d'Israël aux Etats-Unis se sont mobilisés. Plus de 90% des membres de la Chambre des Représentants, républicains et démocrates, ont adressé une lettre à Barack Obama en lui demandant de faire jouer son véto si la résolution devait être adoptée. De son côté, Binyamin Netanyahou a condamné une proposition qui éloigne l'avènement de la paix. « Les Palestiniens enseignent à leurs enfants que Tel-Aviv, Haïfa et Akko sont des implantations. Le seul moyen de faire avancer la paix passe par des négociations directes ».

Powered by Edreams Factory