Default profile photo

18 Juillet 2019 | 15, Tammuz 5779 | Mise à jour le 17/07/2019 à 18h17

Rubrique Israël

Israël à l’OTAN, il était temps !

Le siège de l’Otan à Bruxelles. (DR)

En tant que membre du « Dialogue Méditerranéen », Israël collabore déjà depuis 1994 avec l’OTAN. Mais, à présent elle aura une représentation permanente auprès de son siège à Bruxelles.

Il s’agit là d’un rapprochement incontestable entre l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord et l’Etat hébreu, d’autant plus qu’Israël en avait fait la demande depuis longtemps. Une ouverture à laquelle s’opposait la Turquie depuis notamment l’abordage - conforme à la Loi internationale - par la marine de Tsahal de la soi-disant flottille humanitaire internationale Free Gaza qui tentait de briser le blocus imposé sur l’enclave palestinienne. Neuf citoyens turcs qui avaient attaqué les soldats à l’aide de couteaux et autres armes avaient été tués. La coopération entre l’OTAN et Israël avait donc été gelée, ses règles exigeant l’accord unanime de tous les pays membres pour qu’il y ait coopération militaire avec des pays non membres comme l’est Israël. Cependant, dans le cadre de sa campagne de normalisation de ses relations avec Jérusalem, Ankara avait, il y a peu, levé son opposition et l’Otan envoyé à Benjamin Netanyahou une invitation à s’installer au siège bruxellois. Mercredi, le Premier ministre a téléphoné à Jens Stolenberg, son secrétaire général, pour l’informer qu’il l’acceptait. « L’OTAN et Israël souhaitent, entre autres, renforcer leur coopération en matière de lutte contre le terrorisme au Moyen-Orient » s’est félicité Netanyahou qui estime que ce bureau contribuera à la sécurité du pays. Son ouverture est, bien sûr, une reconnaissance internationale de plus pour Israël. Par contre, passer du statut de « pays non-membre de l’OTAN » à celui de « membre » n’est, pour l’heure, pas au programme.

Powered by Edreams Factory