Default profile photo

15 Décembre 2017 | 27, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

16 décembre - Chabbat Mikets : 16h36 - 17h49

Rubrique France/Politique

Haïm Musicant: Pour qui sonne le glas?

Crédit photo : DR

Le billet de l'ancien directeur du CRIF.

La liste s’allonge. Mardi 26 juillet au nom de l’Etat islamique deux terroristes ont pris en otage des fidèles qui assistaient à la messe d’une église à Saint-Etienne-du-Rouvray (28 000 habitants) et égorgé son prêtre. Malheureusement rien d’étonnant. Ce n’est pas la première fois que la chrétienté est touchée.Des attentats ont été évités à Villejuif et dans d’autres lieux de cultes , les églises de l’Orient brûlent et leurs paroissiens sont persécutés; il y a déjà 20 ans, sept moines étaient exécutés à Tibhirine.

Les “fous” d’Allah” sont prêts à tout et à tuer tous: des militaires, des enfants juifs, des journalistes, des policiers…pour aller au paradis.Pendant la journée du 26 juillet, l’AFP, reprise par ses clients, a cru bon de parler de “ forcenés”, pour qualifier les tueurs du père Jacques Hamel. Comme la semaine dernière quand l’assaillant du Mac Donald’s de Munich était qualifié de “déséquilibré”, lui, qui pourtant ,préparait son forfait depuis plus d’un an.

Avant, on nous avait expliqués que le camionneur de Nice avait des problèmes avec sa femme, et que Merah et les autres venaient de quartiers déshérités. Mais cette fois-ci, François Hollande a annoncé que l’attentat avait été revendiqué par l’Etat islamique. Le procureur de la Republique, François Molins a vite expliqué que l’un des deux terroristes était en liberté surveillée (sic) et portait un bracelet électronique pour avoir tenté de gagner la Syrie.

Au delà de l’émotion, se posent les questions désormais redondantes: pourquoi l’appel du parquet de Paris avait été t il rejeté , laissant ainsi libre de ses mouvements l’assassin de l’homme d’Eglise ?A quoi sert toute l’action policière si la justice ne suit pas ?Pourquoi le gouvernement n’impose -t-il pas à ses différents et innombrables services de renseignement, de police et d’intervention une véritable coordination? Pourquoi cette lenteur à échanger des informations avec des pays amis ?

Il est urgent que l’Etat donne un véritable sens à l’Etat d’urgence, en faisant preuve d’une fermeté et d’une stratégie sans aucun état d’âme. Les terroristes, eux, ne partent pas en vacances, et savent profiter des faiblesses et des hésitations de ceux qui annoncent qu’on est en guerre, mais qui ne semblent pas avoir compris, qu’en fin de compte, il n’y aura pas de négociations. Sinon le glas risque de sonner pour la France.

Powered by Edreams Factory