Default profile photo

19 Septembre 2020 | 1er, Tishri 5781 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Jeûne de Guédalia : 06h17 - 20h07

Rubrique Israël

« Yoni a voulu conduire l’assaut à Entebbe ». Le témoignage de Shaoul Mofaz

Yonathan Netanyahou, mort à Entebbe pendant le raid le 4 juillet 1976 (Flash 90).

Shaul Mofaz, qui était le second de Yonathan Netanyahou, tué à Entebbe, se souvient qu’il avait tenté de le convaincre de ne pas se mettre en première ligne.

Celui qui est devenu depuis chef d’état-major de Tsahal puis ministre de la Défense se souvient de son service sous les ordres de Yonathan Netanyahou, qu’il secondait au commandement de la Sayeret Matkal, l’unité commando de l’état-major. Dans un témoignage publié sur le site Walla, Shaul Mofaz relate les jours de tension extrême qui avaient précédé le raid du 4 juillet 1976 pour libérer les otages israéliens de l’avion d’Air France.

Yonatan était déterminé à conduire l’assaut, se souvient Shaul Mofaz, qui évoque la dernière conversation qu’il a eue avec son commandant à la veille du raid. «Je lui ai dit qu’à mon avis, il ferait mieux de se tenir à un endroit d’où il pourrait avoir la meilleure vue d’ensemble de toutes les forces, pour mieux commander l’opération. Yoni m’a expliqué qu’il devait être avec la première section, celle qui donnerait l’assaut ». Les deux hommes continuent à discuter longtemps sans parvenir à se mettre d’accord. Yonatan finit par lui dire qu’il prendrait sa décision durant le vol entre Sharm-el-Sheikh et Entebbe.

Ce n’est qu’une fois sur le terrain que Shaul Mofaz comprend qu’il n’a pas convaincu son camarade. Quelques secondes plus tard, une balle tirée par un soldat ougandais depuis la tour de contrôle, emportera le commandant de la Sayeret. « Le feu de la guerre est aveugle » constate Shaul Mofaz.

Powered by Edreams Factory