Default profile photo

02 Juillet 2020 | 10, Tammuz 5780 | Mise à jour le 02/07/2020 à 08h54

Chabbat 'Houkat - Balak : 21h38 - 23h01

Rubrique Moyen-Orient/Monde

« Israël commet un génocide et un nettoyage ethnique »: polémique autour d'un syndicat d'enseignants allemands

Le Centre Simon Wiesenthal à Jérusalem a condamné le texte de Christoph Glanz (DR)

Polémique en Allemagne. L’union des professeurs de la ville d’Oldenbourg a signé un article pro-BDS et virulemment antisioniste, voire antisémite. Des membres du Bundestag condamnent.

« Israël commet un génocide et un nettoyage ethnique ». Ou encore « le gouvernement d’Israël est un horrible spectacle raciste ». Telles sont quelques unes des phrases que l’on peut trouver dans un article du bulletin de septembre du GEW (union des professeurs) à Oldenbourg. L’auteur du texte, Christoph Glanz, connu pour défendre les positions du BDS, a mis sous le feu des critiques l’institution à laquelle il appartient.

Des membres du Parti Social-Démocrate et des membres des Verts, élus au Bundestag, ont aussitôt vivement condamné ces propos et sommé le GEW de clarifier sa position. Ainsi, la socio-démocrate Michaela Engelmeier « attend et demande que le GEW d’Oldenbourg prenne ses distances et condamne toute forme d’antisémitisme ainsi que le BDS ».


« Pathétique »

Attente qui a ont le don d’irriter Efraim Zuroff. Le chasseur de nazi, directeur du Centre Simon Wiesenthal à Jérusalem, a trouvé « pathétique qu’une union de professeur, c’est-à-dire une institution responsable en charge de l’éducation des enfants d’Oldenbourg ne puisse reconnaître l’antisémitisme quand il lui saute aux yeux ». Et d’ajouter que « le refus de critiquer quelqu’un – en l’espèce, Christoph Glanz – qui suinte l’antisémitisme et ment au sujet d’Israël est une faute morale avec des terribles conséquences pratiques ». On attendait jeudi soir un communiqué du GEW se désolidarisant de l’auteur de l’article.

Powered by Edreams Factory