Default profile photo

02 Juin 2023 | 13, Sivan 5783 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Rubrique France/Politique

Poisson: « Devant l'AIPAC, Clinton a prononcé un discours qui ignore la dignité du peuple palestinien »

Jean-Frédéric Poisson mercredi matin sur RFI (Capture d'écran You Tube)

Au coeur d'une polémique, le président du parti démocrate chrétien, candidat à la primaire de la droite et du centre, a explicité mercredi son hostilité à la position d'Hillary Clinton sur le Moyen-Orient. Et pointé du doigt l'influence néfaste de l'AIPAC.

Au lendemain de la décision de la commission nationale d’organisation des primaires de maintenir sa candidature, Jean-Frédéric Poisson est à nouveau revenu sur ses propos concernant la soumission d’Hillary Clinton aux « lobbys sionistes », une influence qu’il jugeait « dangereus[e] » dans une interview accordée à Nice-Matin la semaine dernière. « L’incident est clos » a déclaré mardi Thierry Solère, président de la dite commission, au lendemain de la demande de « pardon » adressée par le président du parti démocrate chrétien à la communauté juive au micro de France-Info. Ce dernier aurait également renoncé, selon la radio, à sa participation au meeting vantant « l’union des droites », qui devait se tenir le 12 décembre à la Mutualité de Paris, sous le patronage du maire de Béziers, Robert Ménard.

Mercredi matin, c’est sur une autre antenne du service public que Mr Poisson a explicité son hostilité aux ambitions moyen-orientales de la candidate démocrate à la présidentielle américaine. Invité de la matinale de Radio France Internationale, il a confirmé que le poids des lobbys israéliens, en particulier le plus connu d’entre eux l’American Israel Public Affairs (AIPAC), se traduisait par un durcissement de la position de la favorite des sondages sur la région.  

« Le 21 mars dernier, Mme Clinton a prononcé devant l’AIPAC […] un discours qui est de mon point de vue belliqueux, qui est déséquilibrée, qui ignore à peu près la dignité du peuple palestinien et qui veut faire des Etats-Unis d’Amérique la seule puissance interlocutrice en charge de l’installation de la paix au Proche-Orient entre Israéliens et Palestiniens ».

 

Regardez l'interview


Powered by Edreams Factory