Default profile photo

29 Mars 2020 | 4, Nisan 5780 | Mise à jour le 27/03/2020 à 15h13

Rubrique Monde juif

Des ancêtres orthodoxes et sionistes pour le co-lauréat du prix Nobel d’économie !

L’Américano-Britannique Oliver Hart, professeur à Harvard et co-récipiendaire du Prix Nobel d'économie (Harvard)

Co-récipiendaire avec Bengt Holmström du prix Nobel d’économie 2016, l’Américano-Britannique Oliver Hart a des origines familiales sionistes et juives orthodoxes.

C’est le 10 octobre que le prix Nobel d’économie 2016, intitulé pour les puristes « prix de la Banque de Suède de la science économique, en mémoire d’Alfred Nobel »  a été attribué à deux lauréats : le Finlandais Bengt Holmström, professeur au M.I.T., et l’Américano-Britannique Oliver Hart, professeur à Harvard. Leurs travaux portants sur « la théorie des contrats complets et incomplets » ont des implications directes sur le monde de l’entreprise. Des contributions ayant des effets concrets en microéconomie, dévoilant, affirment-ils, le monde tel qu’il est.

Tel qu’il est, l’un des récipiendaires montre des origines intéressantes. La double-nationalité d’Oliver Hart le voit naître voici 68 ans à Londres. L’un de ses arrière-grands-pères, Samuel Montagu, né à Liverpool, était un juif orthodoxe très engagé, construisant de nombreuses synagogues et s’impliquant sur la question du sionisme en faisant parti des « amants de Sion ».


Jack L'Eventreur

Installé à Londres dans le quartier de Whitechapel, il s’y fait élire à la Chambre des Communes. Là, il œuvre contre l’antisémitisme qui flambe dans l’East End au moment de la série de meurtres attribués à Jack l’Eventreur en offrant une très forte récompense à toute personne pouvant faire avancer l’enquête et aider à la capture du criminel. Une action reconnue au point qu’après sa retraite politique, il est anobli. Fait Pair, il portera désormais le titre Baron de Swaythling !

Powered by Edreams Factory