Default profile photo

16 Décembre 2017 | 28, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

Rubrique France/Politique

La synagogue d'Avignon incendiée: « un acte motivé par l’imbécilité et l’alcool » selon la police

L'entrée de la synagogue d'Avignon (Crédit: Synagogue360).

L'auteur de l'attaque a reconnu les faits après le début d'incendie de la synagogue lundi après-midi. La piste antisémite semble écartée par la police.

Ce sont des passants qui ont pu être éteindre les premières flammes et limiter la portée de l’incendie. La synagogue d’Avignon n’en gardera que peu de traces, les fidèles peut-être davantage. Lundi après-midi, deux individus ont pris pour cible le lieu de culte, en allumant un feu devant les marches de l’entrée. L’information a été révélée par le quotidien le Dauphiné Libéré.

Selon un témoignage, le principal assaillant aurait déclaré. « J’ai juste mis le feu, qu’est-ce qu’il y a bande de batards ». Agé de 23 ans, originaire de Chenove, près de Dijon, et en déplacement dans la ville, l’homme a reconnu les faits. « C’est un acte motivé par l’imbécilité et l’alcool » a déclaré au Dauphiné Libéré une source proche de l’enquête. Antisémitisme ? La même source n’y croit pas. « Il ne savait même pas qu’il se trouvait devant une synagogue ».


Deux autres personnes innocentées
Laissé libre avec une convocation, il sera convoqué par la justice en janvier. Les deux personnes l’accompagnant le jour de l’incendie ont été innocentées à l’issue d’une garde de vue. Selon les images de vidéosurveillance consultées par la police, les deux hommes, âgés de 17 et 19 ans, avaient tentés d’empêcher manu militari leur camarade d’incendier la synagogue. 

Classée Monument historique depuis 1990, la synagogue d’Avignon, bien de la Ville, avait été reconstruite après avoir déjà fait l’objet d’un incendie en 1846. C’est un commerçant du quartier qui est parvenu à contrôler l’incendie en jetant un seau d’eau sur les premières flammes

Powered by Edreams Factory