Default profile photo

20 Août 2017 | 28, Av 5777 | Mise à jour le 28/07/2017 à 13h41

26 août 2017 - Chabbat Choftim : 20h28 - 21h35

Rubrique France/Politique

Le grand rabbin de France Haïm Korsia répond à Fillon sur le « communautarisme juif »

Le grand rabbin de France, Haim Korsia, a échangé par téléphone avec l’ancien premier ministre dans la matinée (DR).

Le favori du second tour de la primaire de la droite et du centre avait comparé, mercredi matin, sur Europe 1, l'intégrisme musulman à l'intégrisme catholique et au communautarisme juif dans le passé.

Alors qu’il a fait de la lutte contre l’intégrisme musulman, qualifié de « totalitarisme islamique », l’un de ses axes de sa campagne à la primaire de la droite et du centre, François Fillon s’est osé à une comparaison, mercredi matin, à une comparaison avec l’intégrisme observable,  selon lui,  dans d’autres religions par le passé.

«Je pense qu’il y a un mouvement aujourd’hui de montée de l’intégrisme au sein de la communauté musulmane et que les intégristes sont en train de prendre en otage la communauté musulmane», a déclaré le favori du second tour de la primaire, organisé dimanche prochain.
« Il faut combattre cet intégrisme, et il faut le combattre comme d’ailleurs dans le passé je le rappelle on a combattu une forme d’intégrisme catholique ou comme on a combattu la volonté des Juifs de vivre dans une communauté qui ne respectait pas toutes les règles de la République française ».


C
ette dernière affirmation a fait réagir le grand rabbin de France, Haim Korsia, qui a échangé par téléphone avec l’ancien premier ministre dans la matinée. Un communiqué publié par le grand rabbinat de France dans la journée relate que le grand rabbin a « a réaffirmé l’attachement des Français de confession juive à la France et à ses valeurs et leur souci d’intégration à la société française ».

Répondant à la thèse de François Fillon, Haïm Korsia

« a également souligné que le communautarisme juif qui a pu exister jadis, n’était en rien le fait ni le choix des citoyens de confession juive, mais la conséquence de la non-acceptation par la société française d’alors de leurs semblables. »
Powered by Edreams Factory