Default profile photo

16 Décembre 2017 | 28, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

Rubrique Moyen-Orient/Monde

Les dérives antisémites de Steve Bannon, le nouveau conseiller de Donald Trump

Steve Bannon récemment nommé conseiller spécial en charge de la stratégie du nouveau président américain Donald Trump (DR).

Sa nomination est saluée par le Ku Klux Klan et le parti nazi américain.

Le choix de Donald Trump avait déjà fait tiquer quand il l’avait nommé son directeur de campagne au mois d’août dernier. L’entrée de Steve Bannon au  poste de conseiller spécial en charge de la stratégie du nouveau président américain ravive encore les inquiétudes, y compris au sein de l’appareil du parti républicain. Sur le site d’extrême-droite Breitbart News, qu’il dirigeait depuis 2012, la politique de contrôle des naissances de l’administration Obama est comparée à la Shoah, le journaliste conservateur Bill Kristol est traité de « juif renégat ». Sur le plan privé, son ex-femme a témoigné durant leur procédure de divorce que Bannon s’était opposé à l’inscription de leurs filles dans une école au motif qu’elle admettait « trop de juives ».

C’est Bannon qui a outré le ton de la campagne de Donald Trump en laissant monter sans les condamner les dérives antisémites et racistes des supporters du candidat. Une tactique qui s’est révélée payante jusqu’au scrutin, mais qui inquiète si elle devait se poursuivre. Le conseiller stratégique est - avec le chef d’état-major de la Maison Blanche - le personnage le plus puissant et le plus influent auprès du président des Etats-Unis.

Powered by Edreams Factory