Default profile photo

29 Mai 2017 | 4, Sivan 5777 | Mise à jour le 26/05/2017 à 12h37

Rubrique Communauté

La rafle des juifs de Tunis

Crédit DR

Le Mémorial de la Shoah accueille dimanche 4 décembre à 10h45 une cérémonie en hommage aux victimes de la rafle des Juifs de Tunis, le 9 décembre 1942, et de toutes les victimes juives tunisiennes.

Claude Nataf, historien et ancien président de la Société d'histoire des Juifs de Tunisie, présentera à 14 heures aux côtés notamment de Serge Klarsfeld et d'un professeur de la faculté de Lettres de Tunis, son ouvrage « Les Juifs de Tunisie sous le joug nazi, 9 novembre 1942-8 mai 1943 ». A 17h30 le film « Villa Jasmin » sera projeté en présence du réalisateur Ferid Boughedir et de Serge Moati.
Le 9 décembre 1942, les SS ont raflé au hasard plusieurs centaines de juifs qui se trouvaient à proximité de la grande synagogue et de l'Alliance israélite après que le colonel SS Walter Rauff eut demandé au grand rabbin, sans succès, de lui fournir 3.000 jeunes juifs. De novembre 1942 (occupation de la Tunisie par l'Allemagne et l'Italie) à mai 1943 (arrivée des armées alliées), 5.500 jeunes juifs ont été incarcérés dans des camps de travail, à Bizerte notamment.
Une soixantaine de personnes ont perdu la vie dans les camps tenus le plus souvent par des Italiens et une quarantaine ont été déportées, par avion, vers les camps de la mort. Claude Nataf explique dans une émission de radio (que l'on peut retrouver sur le site memoiresvives.net) que c'est grâce à une certaine humanité des Italiens, à la solidarité du Bey de Tunis et surtout à la fulgurante avancée des alliés que les Juifs de Tunisie ont échappé à l'anéantissement. La Société d’Histoire des Juifs de Tunisie est présidée actuellement par Ariel Danan.

Powered by Edreams Factory