Default profile photo

29 Mai 2017 | 4, Sivan 5777 | Mise à jour le 26/05/2017 à 12h37

Rubrique Communauté

Claude Bochurberg : « Les Klarsfeld sont l’honneur de la France »

Crédit DR

Notre ami et collaborateur Claude Bochurberg est l’auteur de huit documentaires sur la Shoah. Humble et engagé comme peu le sont, il nous présente son dernier opus « La Mémoire réconciliée ».

Actualité Juive: Présentez-nous votre film.
Claude Bochurberg :
Ce documentaire s’inscrit dans le prolongement du film « La confrontation », réalisé en 2007 à Wannsee, où les hauts dignitaires nazis mirent au point la logistique des transports des 11 millions de Juifs, en vue de leur élimination. Après cette « confrontation », Serge et Beate Klarsfeld ont organisé en 2015 avec les Fils et Filles un voyage au camp-mémorial de Sachsenhausen afin d’y dévoiler une plaque en hommage à 16 jeunes Juifs déportés de France, assassinés en février 1945. Dans le même temps, le projet était de dévoiler 2 stèles à Koslitz en Saxe, où furent massacrés le 17 avril 1945, 188 jeunes, dont 2 Français, Léon Halaunbrenner, le frère d’Alex, premier militant aux côtés des Klarsfeld dès 1971, et porte-drapeau, ainsi que Jean Bloch. C’était là une première traduisant la volonté des autorités civiles allemandes de perpétuer la mémoire.

" Une mémoire apaisée, sans oubli ni pardon "


A.J.: Pourquoi ce titre, « La Mémoire réconciliée » ?
C.B. :
Ce titre a été choisi par Serge Klarsfeld. Comme il le souligne, « l’Allemagne a subi une évolution. Elle a reconnu que Beate et moi avions eu raison d’intervenir pour que bougent les lignes. Beate en ce sens, fut une pionnière », elle qui fut pressentie à la plus haute fonction de la République Fédérale. On lui doit d’avoir avec Serge provoqué un changement des mentalités, qui a conduit à une mémoire apaisée, voire réconciliée, mais sans oubli et sans pardon.

A.J.: Comment s’inscrit parmi vos 8 documentaires, celui-ci ?
C.B. :
Afin de laisser des traces des témoins, j’ai choisi de réaliser des documentaires sous l’égide de l’Association Mémoire d’images juives contemporaines, à but non lucratif. Sept films ont déjà été réalisés, le plus souvent avec le concours de Serge Klarsfeld, le soutien d’André Chomand, de mémoire bénie, et une équipe d’amis et de professionnels dont Denis Attal et Jérémy Nedjar qui, lui, a assuré le montage de « La confrontation » et de « La mémoire réconciliée ». Chaque film a une saveur qui lui est propre. « La mémoire réconciliée » témoigne de l’action époustouflante des Klarsfeld qui sont l’honneur de notre pays. Avec « les Fils et Filles », ils ont renversé le cours de l’Histoire, aussi bien en Allemagne qu’en France.

Powered by Edreams Factory