Default profile photo

04 Juillet 2020 | 12, Tammuz 5780 | Mise à jour le 03/07/2020 à 09h28

Jeûne du 17 Tamouz : 03h25 - 22h45

Rubrique France/Politique

Henry de Lesquen (Radio Courtoisie) face à la justice

La Licra, le Mrap, SOS Racisme, l’Union des Étudiants juifs de France et Avocats Sans Frontières ont décidé de se constituer partie civile (capture d'écran - henrydelesquen2017.com).

Poursuivi pour « injures publiques, contestation de crimes contre l’Humanité et provocation à la haine raciale », le président de Radio Courtoisie comparaissait mercredi 7 décembre devant la 17e chambre correctionnelle de Paris.

Les tweets peuvent parfois amuser ceux qui les lisent au second degré, les associations antiracistes ont néanmoins décidé de porter plainte contre Henry de Lesquen, président du P.N.L, le parti dit national-libéral et également de Radio Courtoisie. Entre décembre 2015 et juillet 2016, sur Twitter et sur son site Internet, l’énarque, qui souhaite aussi concourir à l’élection présidentielle, n’a eu de cesse de critiquer la « musique nègre », apparentée au « cerveau reptilien », le « racisme des Juifs », la « mélanisation » de l’équipe de France de « balle au pied » (pour ne pas dire football) ou encore de s’interroger sur la « longévité » des rescapés de la Shoah.
La Licra, le Mrap, SOS Racisme, l’Union des Étudiants juifs de France et Avocats Sans Frontières ont ainsi décidé de se constituer partie civile afin de pouvoir poursuivre ce « chantre du racisme », qui jouit, malgré ses sorties absolument hallucinantes, d’une certaine popularité. Mercredi 7 décembre dernier, un bon nombre de ses sympathisants étaient en effet venu le soutenir à l’audience qui se déroulait dans la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris.
Devant ses tentatives de théâtraliser l’audience, la présidente du Tribunal, Fabienne Seredey-Garnier, a su recadrer Henry de Lesquen. Le procureur général a requis six mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende. La défense a réclamé la relaxe en défendant la « liberté du commentaire ». Le jugement est attendu pour le 25 janvier.

Powered by Edreams Factory