Default profile photo

18 Octobre 2017 | 28, Tishri 5778 | Mise à jour le 17/10/2017 à 17h56

21 octobre 2017 - Chabbat Noah' : 18h34 - 19h35

Rubrique Culture/Télé

Colette Baer et la vie intellectuelle juive française

Colette Baer, billettiste à Actualité Juive, a accompagné le renouveau de la pensée juive de langue française. (DR)

'Alliance Israélite Universelle rendra un hommage à Colette Baer (zal), rédactrice en chef de ses "Nouveaux Cahiers" et figure de l'Ecole de pensée juive de Paris, décédée à Jérusalem le 2 octobre dernier.

L e parcours de Colette Baer (Paris 1931 – Jérusalem 2016) a accompagné "La vie intellectuelle juive après la guerre : entre reconstruction et transmission". Ce sera donc le thème de cet hommage éclairant qui lui sera rendu par sa fille, Anne et Jean-Claude Kuperminc, directeur de la Bibliothèque et des Archives de l'Alliance israélite universelle. Comme Jacob Gordin ou Emmanuel Levinas, sa destinée de philosophe l'a conduite à se rapprocher de cette institution où elle a œuvré de nombreuses années à la rédaction en chef de sa publication, "Les Nouveaux Cahiers", une « revue d'études et de libres débats », après avoir débuté au comité de rédaction en 1965. Même après son installation à Jérusalem, elle resta correspondante en Israël de la revue.

Le colloque qui lui est consacré retracera les étapes de la vie de Colette Baer et de l'esprit de l’Ecole d’Orsay qui n'a cessé de l'habiter. Créé par Castor Soucieux à la rentrée de septembre 1946, l'école Gilbert Bloch située dans un château d'Orsay dans la vallée de Chevreuse fut le laboratoire de la pensée des Eclaireuses et  Eclaireurs israélites de France. Son enseignement fut révolutionnaire car il réconciliait l'étude des sources de la tradition juive et son inscription dans la culture universelle, à l'instar de la méthode développée par Jacob Gordin, premier enseignant en matière juive de l'école, disparu prématurément qui fut aussi celle de son élève Manitou, qui en deviendra le directeur. L'Ecole accueillit des enseignants charismatiques dont le mystérieux Chouchani et même Elie Wiesel.

Au programme de ce colloque qui s'annonce passionnant pour appréhender le renouveau de la pensée juive après Auschwitz en France, un dialogue de Gilles Benguigui et Joanna Lehr sur "Les semeurs de l’Ecole d’Orsay 1946 - 1969, de Castor à Manitou" sera proposé.  "L'épopée des Nouveaux Cahiers 1965-1992 : incubateur et lieu de refondation de la communauté intellectuelle" sera évoquée par Ilana Cicurel, Anne Baer et des auteurs comme Myriam Anissimov, Claude Birman, Catherine Chalier, Norbert Czarny, Jean-Claude Kuperminc, Shlomo Malka, Marie-Brunette Spire, Georges Weill, etc. Ensuite "Le roman philosophique de Colette Veil Baer : relations judéo-chrétiennes, Levinas et Israël" sera communiqué par son amie, l'universitaire  Catherine Chalier. Enfin, Georges Weill, Jean-Claude Kuperminc et les équipes de la bibliothèque évoqueront "La bibliothèque des survivants, livres spoliés, livres sauvés. L’Alliance Israélite Universelle garante de ses livres". 

Un événement à ne manquer sous aucun prétexte auquel les quatre enfants de Colette Baer participeront. 


Le dimanche 15 janvier de 15h à 19h. Au Centre Alliance Edmond J. Safra : 6 bis rue Michel Ange, 75016 Paris. Renseignements et réservations : 01 53 32 88 55.


Powered by Edreams Factory