Default profile photo

29 Mai 2017 | 4, Sivan 5777 | Mise à jour le 26/05/2017 à 12h37

Rubrique France/Politique

Hyper Cacher : 9 janvier

Le billet de la semaine par Francis Kalifat, Président du CRIF.

Philippe, Yohan, Yohav et François Michel, quatre prénoms qui résonnent au plus profond de nous et rejoignent Ilan, Jonathan, Gabriel, Arié et Myriam. Tous, victimes de la même idéologie, des mêmes préjugés, des mêmes clichés, de la même haine et du même fanatisme. Tous coupables d’être juifs, aux yeux de leurs bourreaux.

Le 9 janvier prochain marquera le deuxième anniversaire de l’attentat contre l’Hyper Cacher de Vincennes.

Après le meurtre d’ Ilan Halimi et le massacre d’Ozar HaTorah, la haine antijuive frappait une nouvelle fois en France et venait renforcer ce sentiment de solitude et d’abandon qui nous avait envahi après une hausse inédite des actes et des violences antijuives dans notre pays.

Sentiment horrible de devoir vivre retranché et de devoir s’effacer. 

Sentiment angoissant de vivre un destin à part et de ne pas bénéficier de la solidarité de nos compatriotes.

Depuis les attentats de novembre 2015 ce sentiment recule. Tous les Français savent désormais que ce ne sont plus ses symboles qui sont visés mais bien la France entière qui est attaquée, sa culture, sa liberté, son mode de vie et sa vision du monde. 


«Tous coupables d’être juifs, aux yeux de leurs bourreaux»


Nous, Français juifs, retrouvons peu à peu notre place dans la communauté nationale. Nous étions vigilants et inquiets nous le sommes toujours. Nos vies ne sont pas devenues plus insouciantes. Nous sommes lucides, et nous savons que nous demeurons des cibles de choix pour les terroristes islamistes. Au moins nous ne sommes plus des cibles dans l’indifférence.

Pour marquer ce moment de notre histoire et  l'inscrire dans notre mémoire collective, le CRIF organise le 9 janvier prochain, une cérémonie d’hommage et de recueillement aux côtés des familles des victimes et de ceux retenus en otages. 

Afin de permettre à chacun de se recueillir, d’allumer les bougies du souvenir et d’exprimer sa solidarité avec les otages, nous érigerons une tente devant le magasin Hyper Cacher, porte de Vincennes entre 19h30 et 22h00.

Avec à mes côtés le grand rabbin de France, le président du Consistoire et le président du Fonds social juif unifié, nous entourerons les familles et leur exprimerons la solidarité de l’ensemble de  la communauté  juive.

Soyons nombreux en cette date anniversaire à venir témoigner et dire que nous n’oublierons jamais Philippe Braham, Yohan Cohen, Yohav Hatab et François Michel Saada victimes de la haine antijuive, le vendredi 9 janvier 2015 dans l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. Que leur mémoire soit bénies. 

Powered by Edreams Factory