Default profile photo

27 Mai 2017 | 2, Sivan 5777 | Mise à jour le 26/05/2017 à 12h37

Rubrique Israël

4 soldats de Tsahal tués dans un attentat au camion-bélier dans la capitale

Photo : Flash90

Le Hamas se félicite de cette attaque "héroïque".

Une fois de plus une scène d'horreur à Jérusalem. Il était environ 13 heures 30, quand un camion fonce délibérément  sur un groupe de soldats qui vient de descendre d'un autobus pour une excursion  sur la promenade Armon Hanatsiv qui surplombe la vieille ville, dans le cadre d'une journée culturelle proposée par Tsahal à ses soldats. "J'ai à peine eu le temps de commencer à guider mon propre groupe de soldats, à quelques mètres du lieu de l'attentat, que nous avons entendu des cris et vu le camion accélérer et foncer dans un autre groupe qui était encore près du bus" a confié l'une des guides. Le bilan est très lourd. Quatre soldats de Tsahal d'une vingtaine d'années –trois filles et un garçon- tués et quinze blessés dont l'une dans un état jugé critique et plusieurs autres gravement ou plus modérément touchés. Tous ont été transférés dans les hôpitaux de la ville et sont actuellement soit en salle d'opérations soit en soins. De source palestinienne, le terroriste serait Fadi Al-Qanbar, 28 ans, père d'un enfant, originaire du quartier de Jabel Mukaber, à Jérusalem-Est, proche du lieu de l'attentat. Il est donc détenteur d'une carte d'identité bleue et son camion Mercedes porte des  plaques d'immatriculation jaunes, comme celles des israéliens, lui permettant de circuler librement dans la capitale. "Nous n'avions pas reçu d'informations  sur la tenue imminente d'un attentat" a affirmé Roni Alsheikh, le chef de la police arrivé sur les lieux. "Il n'a fallu au terroriste qu'une minute ou deux pour choisir une cible potentielle" a-t-il ajouté précisant que les forces de sécurité sur place avaient immédiatement riposté et abattu le palestinien. Une thèse cependant contredite par certains qui affirment que c'est l'un des guides –un civil- qui aurait tiré sur le terroriste. L'attaque n'a pas encore été revendiquée mais déjà du côté du Hamas, on se félicite de cette attaque "héroïque" menée par un  "mujahid libéré par le passé des prisons israéliennes". Une réaction normale aux crimes israéliens contre le peuple, la Terre et les lieux saints palestiniens peut-on lire dans le communiqué publié par le groupe terroriste. Quelques instants après le carnage, les forces de sécurité et de renseignements ont investi la maison du terroriste -son père aurait été arrêté- et une couronne a été mise en place autour du quartier de Jérusalem d'où est originaire le terroriste alors que Benjamin  Netanyahu, le Premier Ministre et Avidgor Lieberman,  son Ministre de la Défense se rendaient sur les lieux de l'attentat.  "Voilà la réponse claire des palestiniens à la conférence de la paix prévue à Paris" a réagi Tzipi Hotovely, la vice-ministre israélienne des Affaires Etrangères. Le premier ministre a convoqué, à 17h30, les membres du Cabinet de Sécurité pour une réunion exceptionnelle.

Powered by Edreams Factory