Default profile photo

24 Novembre 2017 | 6, Kislev 5778 | Mise à jour le 24/11/2017 à 14h02

25 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h43 - 17h53

Rubrique Monde juif

Pour pallier la crise du logement, passez par la case Chine !

Ouvriers chinois du bâtiment en Israël (DR)

mpossible de le nier, le bâtiment en Israël est en crise depuis plusieurs années. Et malgré les promesses de Moshe Khalon, le ministre des Finances, de renverser la courbe, les prix de l’immobilier ne cessent d'augmenter depuis 2008 pesant indéniablement sur le coût de la vie. Manque de main d'œuvre spécialisée, lenteur des chantiers, prix élevé des matières premières, les raisons sont diverses. Pour tenter de l'atténuer, le ministre des Finances avait annoncé le recrutement de plusieurs milliers d'ouvriers du bâtiment chinois - on parle de 20000 - destinés à rejoindre les quelque 9000 travailleurs originaires des Pays de l'Est déjà sur les chantiers israéliens. Mais les négociations ont été ralenties, les ouvriers chinois souhaitaient venir en groupe et non individuellement et exigeaient de ne pas travailler au-delà de la ligne verte. La semaine dernière, enfin, une délégation menée par Eshel Armony, le directeur général du ministère israélien du  Logement, était en Chine pour signer un accord de principe avec le Ministère chinois du Commerce et le Syndicat des entrepreneurs qui prévoit le recrutement, par Israël, de plusieurs milliers d'ouvriers.  La signature définitive de l'accord bilatéral devrait intervenir à la fin du mois de février. Le temps nécessaire pour préparer les modalités d'accueil et délivrer les visas de travail aux 6000 employés prévus dans un premier temps. Le recrutement d'ouvriers chinois va « dynamiser les efforts pour résoudre la crise du logement et diminuer le prix des appartements », a affirmé Moshe Kahlon alors que Yoav Glant, le ministre de la Construction s'est lui félicité de l'arrivée de technologies innovantes et de main-d'œuvre experte.

Powered by Edreams Factory