Default profile photo

24 Juin 2017 | 30, Sivan 5777 | Mise à jour le 23/06/2017 à 12h34

1er juillet 2017 - Chabbat 'Houkat : 21h39 - 23h03

Rubrique Israël

Retour à Massada

(DR)

Alors qu’est inaugurée « l’allée des bains rituels » non loin du Mont du Temple à Jérusalem, une équipe d’archéologues va reprendre les fouilles à Massada. Ce, pour la première fois depuis onze ans.

Après plus d’une décennie d’absence, les archéologues sont de retour à Massada, cette forteresse du désert de Judée construite par le roi Hérode où les derniers rebelles juifs résistèrent pendant quatre ans aux légions romaines (soit jusqu’en 74 de l’ère commune). En effet, une équipe de l’Université de Tel-Aviv, menée par Guy Stiebel, un archéologue spécialiste de l’époque romaine, va passer le mois de février à fouiller le site. Plus précisément, les archéologues estiment qu’une section substantielle de la citadelle même n’a pas encore été visitée; et qu’en sus, le campement romain monté lors du siège de cette dernière a, lui aussi, été peu étudié. 

En fait, après la première grande campagne de fouilles menée entre 1963 et 1965, par l’ancien chef de l’état-major et archéologue, Ygal Yadin, les spécialistes se sont abstenus de fouiller tout ce qui pouvait l’être à Massada afin de permettre « l’exploration » pour les « futures générations ». Or, « nous sommes la future génération », précise Guy Stiebel. 

A priori, même si ce dernier ne souhaite pas donner trop de détails sur cette expédition, son équipe devrait s’intéresser à de nouvelles portions du site où vivaient les rebelles ainsi qu’à un jardin construit par Hérode. « Nous avons l’intention, dit encore le même, d’explorer une structure souterraine mystérieuse qui a été détectée dans les premières photos aériennes du lieu » en 1924. « Ce bâtiment est resté inexploré jusqu’à ce jour », ajoute-t-il. 


Exploration de nouvelles portions

Toujours en matière d’archéologie, à Jérusalem cette fois. Une allée entre deux bains rituels vieux de 2.000 ans, utilisés jadis par les pèlerins pour se purifier avant de se rendre sur le Mont du Temple, vient d’être inaugurée. Située près des murs du « Jerusalem National Park », ladite allée permettra, selon ses concepteurs, de « mieux comprendre la complexité archéologique et historique du site (dénommé) Ophel qui a été habité sans interruption de l’âge de fer jusqu’à la période des Croisés ». Ophel qui, traditionnellement, représente une partie élevée de la ville qui abritait soit la résidence du Roi soit le centre de son administration.

Pour en revenir aux pèlerins, ceux ci montaient (certains disent tant matériellement que spirituellement), de la piscine de Siloé jusqu’au Ophel et à ses bains rituels ; puis de là jusqu’à Har Habait. « De ce fait, explique un communiqué, l’Ophel « constituait un espace de transition entre le profane et le sacré…, l’apogée d’un périple personnel, religieux et national qui se déroulait trois fois par an, lors de Pessa’h, Shavouot et Soucot ». Très concrètement, les visiteurs de ce nouveau « circuit » traverseront des « ponts flottants » et emprunteront des escaliers entre les ruines tout en bénéficiant d’explications archéologiques, historiques et halachiques. 

Powered by Edreams Factory