Default profile photo

25 Juin 2017 | 1er, Tammuz 5777 | Mise à jour le 23/06/2017 à 12h34

1er juillet 2017 - Chabbat 'Houkat : 21h39 - 23h03

Rubrique Communauté

Ce qui s'est dit à la soirée électorale Actualité juive-Radio Shalom

Il y avait foule dans la cour des salons Bench pour le premier tour de l’élection présidentielle. (Erez Lichtfeld)

Le 23 avril dernier, Actualité Juive hebdo et Radio Chalom ont organisé une soirée « premier tour de l’élection présidentielle ». Plus de deux cents anonymes et personnalités communautaires y ont participé dans une ambiance tantôt détendue, tantôt grave.

Ce dimanche 23 avril dès 19h, le restaurant Bench au cœur de la rue des Rosiers ouvrait ses portes pour accueillir l’événement organisé par Actualité Juive et Radio Chalom. La soirée, gratuite et ouverte à tous sur simple inscription, réunissait des anonymes, des rabbins, des politiques et des personnalités de la communauté juive de tout bords politiques (Serge Klarsfeld, Marek Halter, Ivan Levaï, Francis Kalifat…) pour vivre ensemble les résultats du premier tour de la présidentielle. Tout était prévu pour que la soirée soit conviviale : un buffet garni, des grands écrans, et bien sûr la sécurité. En plus des journalistes de la rédaction d’Actualité Juive, des reporters de Libération et d’Haaretz avaient également fait le déplacement pour couvrir l’événement, curieux de prendre le pouls de la communauté juive en cet instant crucial. Juste avant que les résultats ne tombent, la présentatrice de CNEWS, Laurence Ferrari, retenait son souffle tandis que les participants à la soirée joignaient leurs voix dans une ambiance bon enfant, pour faire le décompte des dernières secondes jusqu’aux chiffres finaux. Lorsque le résultat est tombé, les réactions furent vives. Pour la plupart, ce fut un véritable coup de massue. Différents commentaires fusèrent dans la salle et nombre d’entre eux concernaient le parti de Marine Le Pen, dont la présence au second tour devint alors officielle. « Au moins on ne peut pas dire que le Front national soit le premier parti de France ! », tenta de nuancer une femme, soulagée, en voyant les chiffres du parti. 


"C'est terrible!"

« Mais vous vous rendez compte ? Il y a quinze ans, tout le monde sortait dans la rue pour dénoncer Le Pen, aujourd’hui, personne ne bronche ! », s’indigne une autre, avant d’ajouter : « C’est une honte ! Elle obtient plus de 20% des voix, vous vous rendez compte ? ». Le président du Crif, M. Kalifat nous confiait également sa réaction à chaud : « Il ne faut pas oublier que Marine Le Pen fait un meilleur résultat que son père : c’est terrible ! Il doit y avoir une prise de conscience de l’ensemble des démocrates de notre pays pour faire barrage à cet extrême et qu’il y ait l’écart le plus large possible entre Macron et Le Pen ! », appelant ainsi à voter pour Emmanuel Macron.

 Gil Taïeb, vice-président du FSJU et soutien du candidat d’ « En Marche ! » également présent, confiait sa satisfaction de voir son favori accéder au second tour. « La France a été intelligente, elle a rejeté l’extrême gauche et décidé de choisir un bon candidat pour le pays ! », explique-t-il, enthousiaste. « Sachez qu’Emmanuel Macron a une admiration immense pour Israël. Il s’est déclaré ouvertement contre le boycott d’Israël, à Beyrouth », complète-t-il. Un petit groupe s’est ensuite formé autour d’Ivan Levaï, célèbre journaliste qui a longtemps officié sur les ondes de France Inter. Il avait noté son pronostic le matin même, sur un morceau de papier qu’il porta aux yeux de tous : « Macron 23, Le Pen 22, Melenchon 17… ». Des pronostics qui touchaient presque juste, et qu’il justifia par ses 80 printemps, qui lui ont permis de voir du pays. « Je suis un vieil observateur », justifiait-t-il. La prière du soir (minha), organisée dans une salle à l’étage, a ponctué la fin de la soirée, puis chacun est rentré chez soi, dans l’espoir de ne pas voir de nouvelle mauvaise surprise au second tour… 


*NDR : Nous tenions à remercier l’équipe de Radio Chalom pour son professionnalisme, son investissement tant sur le plan technique qu’organisationnel ainsi que Moise Journo et son fils, du restaurant Bench, pour l’accueil et la qualité de sa prestation.

Powered by Edreams Factory