Default profile photo

30 Mai 2017 | 5, Sivan 5777 | Mise à jour le 29/05/2017 à 15h58

Chabbat Nasso : 21h28 - 22h52

Rubrique Culture/Télé

Vie et œuvre d'Imre Kertész

Cette première biographie en français du prix Nobel de littérature revenu des camps de la mort en dévoile un peu plus sur l’homme et son œuvre.

Imre Kertész, « l'histoire de mes morts » est la première biographie en français d'Imre Kertesz, entreprise avec son autorisation, quelques années avant sa mort en mars 2016. Clara Royer, qui propose cette rétrospective, fournit un travail considérable pour comprendre quel homme se cache derrière l’auteur d’« Etre sans destin » et de « Kaddish pour l’enfant qui ne naîtra pas ». Elle a rendu visite à l'écrivain une vingtaine de fois, a eu accès à ses documents privés, aux archives à l’Académie des arts de Berlin, à ses journaux personnels, etc.
A partir de ces éléments, elle retrace l'histoire de l’écrivain issu d’une famille juive de Budapest, déporté en 1944 à 15 ans à Auschwitz, puis à Buchenwald, qui traversa le siècle noir, dont le communisme qui l’obligea à écrire de façon clandestine. Kertész se faisait alors passer pour un auteur de comédies musicales. Hanté par la tragédie concentrationnaire, il trouve dans l’écriture son unique souffle de vie. Malgré sa tragédie, il se redresse « envers et contre tout » jusqu’à devenir une figure classique de la littérature européenne et de recevoir en 2002, le prix Nobel de littérature.
 En suivant un ordre chronologique, l’ouvrage permet de comprendre comment l’œuvre de Kertész se construit à mesure que l’auteur entre dans la maturité. « Ce sont les métamorphoses par l’écrivain que ce livre propose d’approcher. Son récit ne commence pas au jour de la naissance d’Imre Kertész. Il épouse plutôt la chronologie de l’écrivain et ne parle de l’homme que pour éclairer l’œuvre.  Car celle-ci porte tout ce qu’il a voulu dire de ce que fut sa vie, et de ce que furent ses morts », écrit la biographe dans la préface. Une mise en lumière récompensée à sa juste valeur, puisque l’essai vient de recevoir le prix de la biographie du Point.

Clara Royer, « Imre Kertész : l’histoire de mes morts », Actes Sud, 390 pages, 24 euros

Powered by Edreams Factory