Default profile photo

27 Mai 2017 | 2, Sivan 5777 | Mise à jour le 26/05/2017 à 12h37

Rubrique Communauté

Le dîner événement du Keren Hayessod

Un invité d’honneur exclusif (DR)

L’ancien chef du Mossad Tamir Pardo et l’acteur Richard Berry sont les invités d’honneur de la soirée annuelle du Keren Hayessod de France le dimanche 14 mai au Pavillon Cambon.

Le Keren Hayessod de France présidé par Richard Prasquier organise sa soirée annuelle au Pavillon Cambon en présence de Tamir Pardo et Richard Berry. Chef du Mossad de 2011 à 2016, Pardo est considéré comme un « pur produit » des services de renseignement. Depuis son arrivée en 1973, un an après son service militaire, il y a gravi tous les échelons jusqu’à atteindre les plus hautes responsabilités et niveaux de commandement de l’agence. Contrairement à d’autres chefs du Mossad, Tamir Pardo a la particularité d’avoir fait partie de l’organisation toute sa vie professionnelle. Il possède ainsi une connaissance parfaite des rouages des services de renseignements israéliens. 

De nature discrète et posée, Tamir Pardo est un personnage captivant et plein de facettes. Pendant une trentaine d’années, ses voisins de la bourgade résidentielle de Nirit au centre du pays l’ont pris pour un discret homme d’affaires sans histoire. Grand fan du FC Barcelone, mélomane et amateur de motos à grosse cylindrée, il se fondait parfaitement dans le paysage. Lorsque son nom et sa fonction sont apparus dans la presse, c’était la surprise générale. Le 14 mai, il sera interrogé par le présentateur vedette Yoav Limor.

A ses côtés, Richard Berry, acteur, réalisateur et scénariste lira quant à lui, pour la première fois les « lettres de Yoni Netanyahou ». Lieutenant-colonel de Tsahal, Jonathan Netanyahou a dirigé l’opération Entebbe en Ouganda, en juillet 1976, sauvant 103 otages juifs, au prix de sa propre vie. En plus d’être un soldat, il était un philosophe d’une grande force morale comme le révèle sa correspondance privée publiée dans un ouvrage. « La mort ne m’effraie pas car je ne donne pas beaucoup de valeur à une vie sans idéal. Et si je dois sacrifier ma vie pour réaliser cet idéal que je me suis fixé, je le ferai avec joie », avait-il écrit.  

Un court documentaire sur l'opération Entebbe sera projeté en présence du réalisateur Jacques Tarnéro. La soirée est au profit des programmes du Karen Hayessod dans les domaines du social, de l’intégration et de l’identité juive.  


(1) Renseignements : 01.77.37.70.84

Powered by Edreams Factory