Default profile photo

21 Août 2017 | 29, Av 5777 | Mise à jour le 28/07/2017 à 13h41

26 août 2017 - Chabbat Choftim : 20h28 - 21h35

Rubrique Communauté

« Dialogia », le nouveau défi de Trigano en Israël

Le philosophe veut créer un pont intellectuel entre l’héritage de la pensée juive française et les débats qui traversent Israël (DR)

Le célèbre philosophe a récemment lancé une structure culturelle dont la vocation est de construire un pont intellectuel entre l’Alyah de France et la société israélienne.

hmuel Trigano s’est installé à Tel-Aviv il y a deux ans dans une seule optique : « agir ». Le 22 janvier dernier, il créait aux côtés de Max Benhamou, ancien président de l’AUJF, une nouvelle association dans le paysage francophone israélien sous l’appellation « Dialogia ». Son objectif : proposer un ensemble d’événements culturels en langue française et en langue hébraïque, contribuant à édifier un pont intellectuel entre l’héritage de la pensée juive française et les débats qui traversent Israël. « Je veux agir auprès des Français bien sûr, mais surtout dans la société israélienne, en hébreu. J’ai comme projets de créer une revue en hébreu, d’organiser des colloques en hébreu. Je souhaite pouvoir poser, dans le débat israélien, certaines questions qui ne sont pas posées en mettant à profit le recul que l’on a parce que, justement, nous n’avons pas grandi ici ».                     

Une conférence inaugurale ayant pour thème « L’Alyah à l’épreuve d’une société divisée » avait été organisée début 2017 en plein cœur de Tel-Aviv en présence d’un public nombreux. Le premier colloque des intellectuels francophones d’Israël se tiendra, lui, les 21 et 22 mai et traitera d’un tout autre sujet : « D’Auschwitz à Jérusalem : que peut apporter la pensée juive française au nouvel Israël ? ». Une douzaine d’intervenants (professeurs, écrivains, philosophes, etc), qui ont tous la particularité de résider en Israël, y participeront. 


« Un Colloque pour réunir les forces vives de l’intelligence juive »

« Le colloque des intellectuels juifs de langue française devint rapidement la tribune intellectuelle du judaïsme français, ouvert sur la société et le monde environnant. Une grande partie des acteurs de cette mouvance choisit Israël au lendemain de la guerre des Six Jours, voici 50 ans. Entre-temps, le centre français de cette entreprise, son esprit et son milieu porteur  se sont peu à peu effacés. Aujourd’hui, de nombreuses forces intellectuelles se retrouvent en Israël. L’objectif du Colloque des Intellectuels Francophones d’Israël est justement de faire le point des forces vives de l’intelligence juive », conclut Shmuel Trigano.

Powered by Edreams Factory