Default profile photo

16 Décembre 2017 | 28, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

Rubrique France/Politique

Frédéric Encel :Le Pen à l’Elysée? Un « vrai refroidissement » à prévoir pour les relations franco-israéliennes

Frédéric Encel dénonce les "aberrations" du projet diplomatique de Marine Le Pen (DR).

Le géopolitologue, enseignant à Sciences Po Paris, qualifie le programme diplomatique de la présidente du FN d'"aberrant".

Interrogé par le site  Times of Israël, le géopolitologue Frédéric Encel estime qu’une élection de Marine Le Pen, lors du second tour de la présidentielle,  dimanche prochain, aurait de graves conséquences sur les relations franco-israéliennes.

«  D’une part car le gouvernement israélien – tout comme l’opinion du reste – est défavorable à l’extrême-droite, même si contrairement à son père Marine Le Pen ne tient pas de propos antisémites ou négationnistes – d’autre part, parce que le FN est violemment anti-américain et, concernant le Proche-Orient, favorable à Assad. », déclare l'auteur de Géopolitique d'Israël  (Autrement).

Qualifiant le programme de politique étrangère de la présidente du FN au Moyen-Orient « au mieux non crédible, au pire aberrant », M. Encel rappelle le tropisme pro-arabe du parti d’extrême droite.

 « Autrefois, le FN était viscéralement pro-arabe, au sens où la quasi-totalité des dirigeants arabes étaient des dictateurs de type nationaliste, et généralement opposés aux Etats-Unis. L’antisémitisme et l’anti-sionisme viscéral des dirigeants de l’extrême-droite française ajoutaient à ce prisme.
Or, quid du monde arabe aujourd’hui ? Existe-t-il encore d’un point de vue géopolitique ? On peut en douter et, en outre, d’anciens despotes sanguinaires tel Saddam Hussein – très proche de Jean-Marie Le Pen – sont passés de vie à trépas. »
 

Powered by Edreams Factory