Default profile photo

24 Juin 2017 | 30, Sivan 5777 | Mise à jour le 23/06/2017 à 12h34

1er juillet 2017 - Chabbat 'Houkat : 21h39 - 23h03

Rubrique France/Politique

Dans un documentaire sur Macron, Laurence Haïm estime que les Juifs pensent détenir un « monopole sur le terme “crime contre l’humanité”» (vidéo)

Capture d'écran TF1.

Diffusé sur TF1 lundi, le documentaire revient sur la polémique née des déclarations du futur président sur la colonisation en Algérie.

TF1 diffusait lundi soir un documentaire sur les coulisses de la victoire d’Emmanuel à la présidentielle. On y découvre notamment une séquence où le candidat et son équipe reviennent sur la polémique autour de la déclaration de M. Macron sur la colonisation en Algérie, assimilée à un « crime contre l’humanité ».

« Ce qui pose problème c’est le terme crime contre l’humanité, il y a un monopole », explique la porte-parole de M. Macron, Laurence Haïm.

« Il y a un copyright », coupe Sibeth Ndiaye, la responsable presse du nouveau président qui maintient sa position.  

« C’est marrant car Haïm, lui, ne pense pas qu’il y a un copyright », réagit M. Macron.

Une référence possible au grand rabbin Haïm Korsia, interlocuteur régulier de l’ancien ministre de l’Economie.

Pour Laurence Haïm,

« il y a un problème sur l’expression « crime contre l’humanité », qui, pour beaucoup de gens dans la communauté juive ne peut être défini que par rapport à la Shoah ».


Regardez la vidéo

 

Powered by Edreams Factory