Default profile photo

18 Novembre 2017 | 29, Heshvan 5778 | Mise à jour le 17/11/2017 à 12h11

25 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h43 - 17h53

Rubrique France/Politique

DGSE, DGSI, « task force » antiterroriste : qui sont les nouveaux patrons du renseignement français?

Bernard Emié, très probable futur directeur de la DGSE (DR).

L'Elysée a annoncé, mercredi, la nomination de Pierre de Bousquet de Florian, à la tête de la nouvelle « task force » antiterroriste. D'autres changements sont imminents.

Le renouvellement, étape renseignements. L’Elysée a donné le coup d’envoi, mercredi 7 juin, à une série de nominations à des postes stratégiques en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme.

Bernard Emié prendra très probablement sous peu la Direction générale des services extérieurs (DGSE), après une longue carrière de diplomate, spécialisée dans les questions moyen-orientales. Le successeur de Bernard Bajolet, 59 ans, était l’ambassadeur de France en Algérie depuis 2014, après être passé notamment par la Jordanie (1998-2002) et le Liban (2004-2007), en pleine crise franco-syrienne suite à l’assassinat du premier ministre Rafik Hariri, en 2005. L'opération, commanditée par les services syriens, avait conduit le président Chirac, dont M. Emié avait le conseiller technique et diplomatique à l’Elysée entre 1995 et 1998, à durcir le ton à l’égard de Bacher El Assad.

Deux autres noms avaient été avancés ces derniers mois pour prendre la tête de la DGSE : celui de l’ambassadeur au Caire, André Parant, et Michel Miraillet, en poste aux Emirats arabes unis. Autant de diplomates et d’experts des enjeux du Moyen-Orient qui traduisent la centralité de la région (Syrie, Iran, Irak, Yémen) dans les considérations stratégiques de Paris, notamment en matière de lutte contre le djihadisme.

Autre signe de la volonté d’Emmanuel Macron de de prolonger les efforts engagés par François Hollande en la matière, une « task force » antiterroriste, placée auprès du président, sera prochainement mise sur pied. Elle sera dirigée par l’ancien patron de la DST, Pierre de Bousquet de Florian, nommé aujourd’hui. A la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), c’est le préfet Laurent Nunez, jusqu’ici préfet de police des Bouches-du-Rhône depuis 2015, qui fait figure de grand favori. 

Powered by Edreams Factory