Default profile photo

25 Juillet 2017 | 2, Av 5777 | Mise à jour le 25/07/2017 à 17h24

29 juillet 2017 - Chabbat Devarim (Chabbat 'Hazon) : 21h16 - 22h31

Rubrique Israël

De l’argent aux rebelles syriens fourni par Israël ?

Le but principal de l’opération serait de tenir à distance les groupes militants alliés à l’Iran et en particulier le Hezbollah libanais (image d'illustration, Flash 90).

Le Wall Street Journal (WSJ) a révélé hier qu’Israël aiderait des forces rebelles en Syrie.

Le quotidien américain se base sur une demi-douzaine d’interviews de dirigeants rebelles et de trois personnes familières de cette politique israélienne non officielle. L’objectif de l’Etat juif serait de créer une zone tampon à sa frontière avec des groupes qui lui sont favorables. L’aide financière aurait notamment servi à l’achat d’armes et au paiement de combattants.

Selon le reportage du WSJ, Israël aurait créé une unité spéciale en 2016 pour superviser et coordonner ce transfert d’assistance. « Israël s’est tenu à nos côtés de manière héroïque. Sans leur aide nous n’aurions pas survécu », témoigne Moatasem al-Golani, porte parole du groupe rebelle Fursan al-Joulan. Le commandant du groupe a affirmé avoir reçu 5000 dollars (environ 4400 euros) par mois d’aide financière.

Le but principal de l’opération serait de tenir à distance les groupes militants alliés à l’Iran et en particulier le Hezbollah libanais, toujours d’après le WSJ.

En réponse au reportage publié dans le Wall Street Journal, l’armée israélienne a annoncé qu’ « Israël est engagé à sécuriser les frontières du pays et à empêcher l’établissement de cellules terroristes et de forces hostiles […] en plus de fournir une aide humanitaire aux Syriens qui vivent dans la zone. »

Pour rappel, l’Iran est l’ennemi numéro un de l’Etat hébreu. En 2006, le Hezbollah libanais et Israël s’étaient livrés une guerre meurtrière. Ces dernières années, plusieurs frappes visant des convois d’armes destinées au Hezbollah ont été attribuées à Israël.

Powered by Edreams Factory