Default profile photo

19 Novembre 2017 | 1er, Kislev 5778 | Mise à jour le 17/11/2017 à 12h11

25 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h43 - 17h53

Rubrique Monde juif

Rozenblum n'aime pas traduire Trump

La traductrice officielle de Donald Trump lors du voyage officiel du président américain en Israël est quelque peu sortie de son devoir de réserve en révélant ses états d'âme. Sans trahir le moindre secret, Merav Rozenblum a confié qu'elle n'était « pas très fière » de servir d'interprète à Donald Trump et qu'elle avait mieux aimé travailler avec son prédécesseur, Barack Obama. Diplômée de l'université de Bar-Ilan, Merav Rozenblum vit aux Etats-Unis depuis 2001 où elle enseigne l'hébreu dans un lycée juif de San-Francisco. « J'aurais préféré traduire un président qui n'a pas offensé la moitié du peuple américain. Mais j'ai fait mon travail sans trahir à un seul moment la pensée de Donald Trump. L'éthique de mon métier consiste à traduire de la manière la plus exacte sans y ajouter la moindre touche personnelle, même si je ne suis pas d'accord avec ce qu'il dit », a indiqué la jeune interprète qui est sous contrat avec la Maison Blanche depuis plus de quinze ans.

Powered by Edreams Factory