Default profile photo

25 Juillet 2017 | 2, Av 5777 | Mise à jour le 25/07/2017 à 17h24

29 juillet 2017 - Chabbat Devarim (Chabbat 'Hazon) : 21h16 - 22h31

Rubrique France/Politique

3 choses à savoir sur la nouvelle commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale

Marielle de Sarnez et Meyer Habib (Wikipedia)

Tour d’effectif de la composition de l’une des huit commissions permanentes de cette 15e législature.

Marielle de Sarnez, l’expérimentée 

 C’est un prestigieux point de chute qu’a trouvé Marielle de Sarnez, L’éphémère ministre des Affaires européennes, écartée du gouvernement Philippe après avoir été visée par une enquête préliminaire sur des soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires européens par le Modem, a été désignée le 29 juin présidente de cette commission parmi les plus courues de l’Assemblée nationale. Ancienne patronne du Parti démocrate européen au réseau fourni, elle s’était distinguée en 2010 au Parlement européen en dénonçant le 

« blocus intenable de Gaza » avant d’appeler l’année suivante à un « Etat pour le peuple palestinien » aux côtés d’un « Etat pour le peuple juif ». 


Meyer Habib s’installe à la vice-présidence 

Le député UDI des Français de l’étranger (8e circonscription), réélu en juin, devient l’un des quatre vice-présidents de la commission des affaires étrangères dont il était déjà membre lors de la précédente législature. Meyer Habib partagera cette fonction notamment avec le député du Val-de-Marne Michel Herbillon, qui siégeait dans le dernier groupe d’amitié France-Israël. Inscrit dans le nouveau groupe « Les Constructifs : républicains, UDI, indépendants », M. Habib suivra certainement de près les questions moyen-orientales.  


Quelques pointures 

Rien ne vaut de se frotter aux affaires internationales pour gagner ses galons d’homme ou de femme d’Etat. Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) et Marine Le Pen (Front national) l’ont bien compris en rejoignant la commission. Outre Claude Goasguen (Paris), Michèle Tabarot (Alpes-Maritimes) et Valérie Boyer (Bouches-du-Rhône), tous membres du groupe d’amitié France-Israël, on note l’arrivée du secrétaire d’Etat au Numérique Mounir Mahjoubi… ou plutôt de sa suppléante, Delphine O. Elue dans la 16e circonscription de Paris (19e arrondissement), cette normalienne est une spécialiste de l’Iran où elle a étudié et vécu. Ancienne diplomate, elle faisait partie du groupe d’experts sur l’international autour du candidat Emmanuel Macron. 

Powered by Edreams Factory