Default profile photo

23 Septembre 2017 | 3, Tishri 5778 | Mise à jour le 20/09/2017 à 12h11

Rubrique France/Politique

Serge Klarsfeld : « Si Israël avait existé, il n’y aurait pas eu de Vel d’Hiv »

«S’il y a un message en ce qui concerne les Juifs c’est qu’il faut se défendre » (DR).

Benjamin Netanyahou vient à Paris dimanche 16 Juillet pour commémorer les 75 ans de la rafle du Vel d’Hiv.

Le Premier ministre israélien est attendu dimanche à Paris pour le 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv. Benjamin Netanyahou et Emmanuel Macron assisteront dimanche aux commémorations du 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv puis s’entretiendront à huis-clos au palais de l’Elysée.

Serge Klarsfeld a réagi à cette visite. « Si Israël avait existé, il n’y aurait pas eu de Vel d’Hiv », déclare l’écrivain à l’AFP. Pour l’historien, Benjamin Netanyahou a sa place et rappelle que c’est la première fois qu’un Premier ministre israélien sera présent pour les commémorations de la rafle. La visite du chef d’Etat ne fait pas néanmoins l’unanimité. Le PCF a déclaré samedi dans un communiqué que la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv devait « envoyer un message fort de paix et Benjamin Netanyahou n’est pas l’homme de ce message. » Pour le PCF, traditionnellement pro-palestinien, « le Premier ministre israélien, dont l'obédience d'extrême droite n'est plus un secret pour personne, est un homme de guerres et de violences ».

Sur l’argument du message de paix, Serge Klarsfeld s’insurge : « Ce n’est pas du tout un message de paix ! Quelle paix ? S’il y a un message en ce qui concerne les Juifs c’est qu’il faut se défendre. » L’historien en profite pour envoyer une saillie occasion en affirmant que les pays arabes ne reconnaissent pas l’Etat d’Israël et que s’ils le faisaient, cela ferait avancer les négociations de pays. « Le message devrait être qu’on devrait laisser en paix les Juifs et l’Etat juif. Le monde arabe devrait accepter de faire la paix et reconnaître l’Etat d’Israël », a-t-il conclu.

Powered by Edreams Factory