Default profile photo

23 Octobre 2017 | 3, Heshvan 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h53

Rubrique France/Politique

L’assassin de Sarah Halimi incarcéré

« Ce n’est que justice » réagit William Attal, le frère de Sarah Halimi (zal) (DR).

Au lendemain de son premier interrogatoire, le 10 juillet dernier, l’assassin de Sarah Halimi a été transféré de l’hôpital psychiatrique de Villejuif à la prison de Fresnes. Pourtant les résultats de l’expertise psychiatrique ne sont toujours pas parus.

 Le lendemain de sa première audition, le 11 juillet dernier, Kobili Traoré a été transféré de l’hôpital psychiatrique où il résidait, à la maison d’arrêt de Fresnes. « Le transfert s’est fait rapidement après l’interrogatoire, il fallait juste que le juge ait l’autorisation du chef de service de l’établissement psychiatrique pour que soit ordonné le transfert. C’était fait le lendemain », explique Me Buchinger, avocat des enfants de Sarah Halimi, qui a découvert l’information en consultant le dossier d’instruction.

Celui-ci confirme à Actualité Juive sa surprise de voir cette décision actée alors que l’expertise psychiatrique commandée au Docteur Daniel Zagury, n’a toujours pas été rendue. « Il n’y a toujours pas de rapport psychiatrique, alors qu’à priori, celui-ci aurait dû précéder son retrait de l’hôpital », explique-t-il. « Ce rapport devrait toutefois npus être remis avant le 22 août. C’est la date butoir », complète-t-il. Le frère de Sarah Halimi, William Attal, voit positivement cette nouvelle avancée et espère que cela ira vers une responsabilité pénale du criminel, qui signifierait un procès. « Ca va dans le bon sens. C’est d’ailleurs assez cohérent parce qu’il y a une continuité entre son audition où il se montrait parfaitement lucide et cette décision de l’exclure de l’hôpital psychiatrique», réagit William Attal. « Ce n’est que justice ».

Pour rappel, Kobili Traoré avait été interné en hôpital psychiatrique juste après le meurtre de Sarah Halimi. En effet, la police avait jugé qu’il présentait « troubles mentaux manifestes » incompatible avec une garde à vue. Ce n’est que le 10 juillet, soit trois mois plus tard, pour que Traoré a été auditionné pour la première fois et mis en examen sur décision de la juge d’instruction.

Powered by Edreams Factory