Default profile photo

23 Septembre 2017 | 3, Tishri 5778 | Mise à jour le 20/09/2017 à 12h11

Rubrique Israël

Lune de miel pour un nouveau couple

Narendra Modi et Binyamin Netanyahou regardent dans la même direction (FLASH90)

Trois jours durant, Binyamin Netanyahou et Narendra Modi ont tenu à présenter l’image d’une union heureuse qui devrait s’avérer fertile. Un mariage de raison bien sûr, mais aussi de cœur.

C’était sans aucun doute le mariage de l’été ! La plus grande démocratie au monde a les yeux de Chimène pour l’une des plus petites et du côté d’Israël, c’est à une véritable modimania que l’on a pu assister! D’immenses panneaux sur lesquels on pouvait lire « Bienvenue à Narendra Modi » avaient même été installés à Tel-Aviv. Il paraît même que l’engouement des Israéliens pour le yoga bat des records. Et ce depuis que le dirigeant indien s’est félicité qu’ils aient été si nombreux à participer à la séance publique, sur la Place Rabin, le 21 juin dernier, jour international du Yoga de l’ONU.
Une séance qui marquait aussi le 25e anniversaire des relations diplomatiques entre Jérusalem et New-Dehli. « Passer plus de temps à faire du yoga, qui apaise les tensions et répand un message d’amour, pourrait aider à résoudre certaines problèmes au Moyen-Orient et même, pourquoi pas, à promouvoir la paix ! », a même affirmé Narendra Modi, fervent pratiquant. On ne sait pas encore si Binyamin Netanyahou et Mahmoud Abbas ont décidé de se rencontrer autour d’un tapis de yoga à défaut d’une table des négociations. Israël et l’Inde, eux, sont en harmonie a déclaré le Premier ministre indien. « Un esprit innovant, de la technologie de pointe, des start-up en série et la capacité d’exploiter leurs ressources, naturelles ou humaines au maximum ». « En alliant votre potentiel au nôtre, nous pouvons dépasser les limites », a promis dans son consentement Narendra Modi à son homologue israélien. Sur la liste de mariage, sept importants contrats en matière de technologie, d’eau, d’agriculture ou d’espace. On a pu voir les deux hommes prendre ensemble un bain de mer sur la plage d’Olga, dans le Nord du pays. C’est Binyamin Netanyahou qui avait conduit Narendra Modi, visiblement séduit, jusqu’au bord de mer dans un véhicule doté d’une technologie capable de fournir de l’eau potable à 22 000 personnes à partir de l’eau de mer.

Nous pouvons depasser les limites
Les  deux dirigeants avaient préféré éviter les sujets qui fâchent. Comme le conflit israélo-palestinien. L’Inde a toujours eu une politique plutôt pro-palestinienne et bien qu’un certain réchauffement diplomatique se soit opéré, elle ne devrait pas changer son fusil d’épaule. Des fusils dont il n’a pas été question publiquement, bien que l’Inde en achète, entre autres matériels militaires, pour un milliard de dollars à Israël chaque année. 
New Dehli n’entend pas saper ses relations économiques avec l’Iran et autres pays hostiles à l’Etat hébreu. Est prévue dans le contrat de mariage, la création d’un fonds d’innovation commun de 40 millions de dollars. Par contre, pas la moindre promesse d’un vote en faveur d’Israël à l’ONU, tant espéré par Binyamin Netanyahou. Un invité imprévu et discret au mariage, Yossi Cohen, le chef du Mossad, venu parler renforcement de la coopération sécuritaire. Après trois jours, durant lesquels Binyamin Netanyahou et Narendra Modi ne se sont pas quittés, il a bien fallu se séparer non sans s’être promis de se revoir, très bientôt, cette fois-ci en Inde.

Powered by Edreams Factory