Default profile photo

25 Juillet 2017 | 2, Av 5777 | Mise à jour le 25/07/2017 à 17h24

29 juillet 2017 - Chabbat Devarim (Chabbat 'Hazon) : 21h16 - 22h31

Rubrique Israël

Deux morts dans une fusillade terroriste sur le Mt du Temple

3 Arabes israéliens ont ouvert le feu sur les policiers. Ils ont été abattus. 2 policiers ont été tués. La police a bouclé la vieille ville de Jérusalem.

Un peu après 7 heures ce matin (vendredi), trois Arabes israéliens, habitants de la ville arabe d'Umm El-Fahem en Galilée membres de la même famille sortent de l'esplanade en direction de la Porte des Lions, sur la façade est des remparts. Armés d'un pistolet et de deux pistolets mitrailleurs "Carlo" de fabrication artisanale, ils ouvrent le feu sur les policiers et gardes-frontière en faction. Les policiers ripostent aussitôt et prennent en chasse les terroristes qui rebroussent chemin vers les mosquées. Une véritable fusillade s'engage. Les trois terroristes sont abattus. L'un pourtant se relève pour attaquer de nouveau, avant d'être abattu à bout portant par un policier. Les trois terroristes ont été tués. Mais deux policiers grièvement touchés, ont succombé à leurs blessures. Un troisième policier a été blessé sans gravité. 

L'esplanade du Mt du Temple a été évacuée et bouclée. Sur les corps des terroristes, les artificiers venus vérifier qu'ils ne portaient pas de bombes, ont retrouvé des couteaux. Le commandant de la police de Jérusalem a aussi brièvement fait boucler toutes les portes d'accès à la vieille ville. Les prières musulmanes du vendredi à la mosquée Al Aqsa n'auront pas lieu et le site pourrait rester interdit au public pour plusieurs jours. Le Hamas parle d'une "réaction naturelle à l'occupation et à la souillure israéliennes sur l'esplanade des mosquées". 

L'événement est considéré comme particulièrement grave par les forces de sécurité. C'est la première fois que le Mt du Temple est le théâtre d'un tel combat depuis la guerre des Six Jours. Il suscite aussi de nombreuses questions, notamment sur la façon dont les terroristes ont réussi à faire entrer des armes sur un site aussi sensible et de quelles complicités ils ont pu bénéficier. Le fait qu'il s'agisse cette fois d'Arabes israéliens explique en tout cas qu'ils aient pu atteindre Jérusalem sans être contrôlés. Le 16 juin dernier, un attentat à la Porte de Damas avait coûté la vie à la jeune garde-frontière Hadas Malka. Les trois terroristes impliqués étaient aussi armés de pistolets et de couteaux. 

Le gouvernement israélien qui craint un nouvel embrasement et des réactions internationales, notamment du côté du monde arabe, assure qu'il maintiendra le statu quo en vigueur sur le Mt du Temple. Les contacts ont déjà commencé avec la Jordanie, responsable de l'administration musulmane du Waqf sur le lieu saint, pour prévenir l'escalade. Les forces de sécurité restent mobilisées par crainte d'incidents violents à Jérusalem et en Judée Samarie.



Powered by Edreams Factory