Default profile photo

18 Novembre 2017 | 29, Heshvan 5778 | Mise à jour le 17/11/2017 à 12h11

25 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h43 - 17h53

Rubrique Sport

Football : L’Hapoël Beersheva tout près du Graal

(DR)

Comme la saison dernière, le club de la capitale du Néguev s’arrête aux portes de la prestigieuse Ligue des champions. Eliminés en barrages par Maribor, les Rouges disputeront toutefois la phase de groupes de Ligue Europa.

N’était-ce pas « l’année ou jamais » pour l’Hapoël Beersheva qui se met depuis peu de temps à rêver sérieusement d’une participation historique en Ligue des champions ? En y regardant de plus près, le club de la capitale du Néguev n’avait jamais semblé aussi proche d’une qualification pour la très lucrative C1. Non tête de série au moment du tirage au sort des barrages, l’Hapoël, qui a évité des écuries réputées (Olympiakos, Celtic Glasgow), a finalement hérité des Slovènes de Maribor. Tous les espoirs étaient permis pour les  seizièmes de finaliste de la dernière Ligue Europa. Après avoir assuré l’essentiel aux tours précédents en dominant les Hongrois du Budapest Honved (2-1, 2-3) puis les Bulgares de Ludogorests Razgrad (2-0, 1-3), les protégés de Barak Bakhar remportaient le match aller dans leur chaudron du Turner Stadium (2-1). La domination des locaux était telle que le tableau d’affichage aurait pu indiquer trois buts en leur faveur. Quant à la seule réalisation slovène, issue d’une erreur grossière, celle-ci aurait surtout dû être évitée. C’est d’ailleurs celle-là qui, finalement, éliminera les Israéliens. Au retour, ces derniers ne s’inclineront que sur la plus petite des marges (1-0). Allongés sur la pelouse du Lujdski Stadion au coup de sifflet final, Barda et consorts semblaient bel et bien sonnés.

 « Nous avons manqué une belle opportunité mais cela fait partie du football », relativisait Barak Bakhar. « Je suis fière des joueurs », indiquait pour sa part l’omniprésente propriétaire de l’Hapoël. « Evidemment, comme tout supporter du club, je suis déçue. Nous continuerons à rêver. Et nous allons y arriver », ajoutait Alona Barkat. Reversée comme la saison dernière en Ligue Europa, son équipe est, pour ainsi dire, à sa place. Ses futurs adversaires, découverts lors du tirage au sort du 25 août, ne ressemblent en rien à ceux de l’an passé (Inter Milan, Southampton et Sparta Prague). Viktoria Plzen (République Tchèque), Steaua Bucarest (Roumanie) et Lugano (Suisse) reflètent un groupe G à la fois homogène et ouvert. Ayant encore en tête son incroyable épopée continentale d’il y a douze mois, les coéquipiers de Maor Melikson espèrent à nouveau déjouer les pronostics. L’enceinte Toto Turner bouillonne déjà d’impatience. Rendez-vous le 14 septembre pour la réception de Lugano. 

Powered by Edreams Factory