Default profile photo

23 Octobre 2017 | 3, Heshvan 5778 | Mise à jour le 18/10/2017 à 16h53

Rubrique Communauté

Gérard Zyzek : « La tradition juive n’a jamais été effarouchée par le progrès »

(DR)

La Yéchiva des étudiants organise dimanche 22 octobre une grande journée d'étude sur les bouleversements technologiques. Le point avec son directeur, le rav Gérard Zyzek.

Actualité juive : Quel est l’objectif de cette journée ?

Gérard Zyzek : Les bouleversements technologiques, les neurosciences, les découvertes sur le cerveau, le développement tout azimut du numérique et la progression de l’espérance de vie nous laissent à penser que finalement, nous serions des machines perfectibles à l’infini. D’un côté, la tradition juive n’a jamais été effarouchée par les changements et le progrès. Les décisionnaires ont toujours pris acte de ces bouleversements et se sont investis à comprendre comment le judaïsme pouvait se vivre dans des conditions souvent radicalement nouvelles. Mais d’un autre côté, les civilisations aimeraient banaliser la spécificité de l’homme. Ce serait plus simple, bien plus efficace, et beaucoup plus rentable. Comment faire un tri dans toutes ces nouveautés ? La Yéchiva des Etudiants veut prendre ces interrogations à bras-le-corps, et questionner les sciences de notre époque à la lumière de notre tradition. 


A.J.: Quels seront les temps forts ?

G.Z. : Les enseignants de la Yéchiva animeront des études sur textes autour de sujets comme « Le Golem ? : Quand la machine nous apprend l’homme », « Torah et Science fiction », « Greffe d’identité et intimité de l’âme ». Par ailleurs, nous aurons parmi nous des experts de ces nouvelles technologies :  le docteur Zak Allal qui travaille avec les experts de la Silicon Valley et le professeur Eliane Gluckman, pionnière mondiale des cellules souches. J'aborderai les incidences de ces bouleversements pour le droit juif. Ces bouleversements remettent notamment en question les bases de ce que l’on a toujours appelé « une famille ». Les techniques de fécondation ont été complètement changées. Est-ce que l’on peut déterminer par exemple la paternité par des tests ADN d’après la halakha ? C'est une des questions qui seront abordées. 


(1) De 10h à 17h30 au 11, rue Henri Murger- 75019 Paris. Inscriptions : www.yechiva.com

Powered by Edreams Factory