Default profile photo

17 Décembre 2017 | 29, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

Rubrique Communauté

Le phénomène Shobbes Project

Alexandre Elicha, PDG de The Kooples, explique l’importance du chabbat sur la chaîne YouTube de l’événement. (DR)

La prochaine édition du Shobbes Project se déroulera autour du chabbat Lekh Lekha les 27 et 28 octobre.

Initié en Afrique du Sud en 2012, le Shobbes Project est rapidement parti à la conquête des communautés juives du monde entier et en France en particulier. L’an passé par exemple, trois mille personnes ont participé au grand concert de Havdala au Palais des Congrès de Montreuil. Cette année, toutes les communautés de France s’associent à l’événement – avec des offices spéciaux, des grands repas, des concerts de clôture, etc. – et Marseille s’associe pour la première fois à la fête.

En France, un succès croissant
Pour cette édition 2017, l’accent sera mis sur la mitzva de Hafrachat Hala (prélèvement de la pâte), « une mitzva qui valorise la femme juive et qui enseigne que dans la vie, les belles choses ne surviennent que parce qu'elles ont été préparées », explique le rabbin Moshe Lewin, président pour la France du Shobbes Project. En région parisienne, les soirées de Hafrachat Hala avaient toutes lieu à guichet fermé : 350 femmes étaient attendues mercredi soir aux salons Hoche pour une préparation guidée par le chef cuisinier Grégory Cohen, même chose à Boulogne et dans d'autres villes.
« Le succès croissant du Shobbes Project en France ne serait pas possible sans l'investissement des formidables équipes de bénévoles qui comptent de nombreux jeunes en leur sein », affirme Moshe Lewin qui évoque avec bonheur le cas de personnes qui ont commencé à faire chabbat suite au Shobbes Project. 

Powered by Edreams Factory