Default profile photo

19 Novembre 2017 | 1er, Kislev 5778 | Mise à jour le 17/11/2017 à 12h11

25 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h43 - 17h53

Rubrique Sport

Football : La sélection israélienne en pleine crise

La Nivrehet ici à l'entraînement avant la réception de l'Espagne.(DR)

Achevant les éliminatoires du Mondial 2018 à la quatrième place de son groupe, l’équipe nationale, sans leader ni fond de jeu, a confirmé son très mauvais état de forme.

En découvrant naguère l’identité de ses adversaires du groupe F, Israël s’était logiquement fait une raison. Et pour cause. Composter un billet pour le grand tournoi en Russie relevait tout simplement de l’impossible après avoir hérité de deux mastodontes continentaux que sont l’Espagne et l’Italie. La troisième place, même synonyme d’élimination, était alors l’objectif affiché des protégés d’Elisha Levy. Mais ces derniers ont failli à leur mission initiale en enregistrant notamment une terrible série de quatre défaites consécutives (la pire série d’Israël depuis son adhésion au sein de l’Uefa en 1992, ndlr), incluant deux revers à domicile face à l’Albanie (0-3) et la Macédoine (0-1). Les Israéliens n’auront au final obtenu qu’un seul succès sur leur sol contre le modeste Liechtenstein (2-1), en octobre 2016. Un bilan bien famélique, à l’instar des dix buts marqués par la Nivrehet en 10 matchs.  Les choix tactiques du sélectionneur sont également contestés, lui qui a été incapable de bâtir un onze type, convoquant pas moins de 56 joueurs différents durant son mandat ! La crise est bel et bien profonde à l’image du désamour des supporters locaux envers leur équipe nationale. Autant dire que le chantier s’annonce aujourd’hui colossale pour envisager une qualification à l’Euro 2020 (lire par ailleurs). 


L’affaire « Zehavi » a choqué le pays

Outre ses piètres résultats sportifs, la sélection a fait parler d’elle à son insu, suite à l’affaire « Zehavi » déclenchée au soir de l’énorme déconvenue contre la Macédoine. Sifflé par le public de Haïfa à chaque prise de balle, le capitaine Eran Zehavi, qui n’est autre que le meilleur joueur actuel du football israélien, jetait son brassard en signe de colère devant les caméras. Suspendu au départ pour une durée indéterminée par la Fédération israélienne, le milieu offensif de Guanghzou (Chine) décidait quarante-huit heures plus tard de mettre un terme à sa carrière internationale, à l’âge de 30 ans. Immense coup de massue.

La dernière sortie à Jérusalem contre l’Espagne (0-1,) le 9 octobre dernier, aura au moins eu le mérite de clôturer une campagne qu’il faut vite oublier. Ce soir-là, ce fut très certainement la dernière apparition de Levy sur le banc de la Nivrehet qui, rappelons-le, n’a plus disputé de tournoi majeur depuis le Mondial 70 au Mexique. C’était donc il y a quarante-sept ans… 

Powered by Edreams Factory