Default profile photo

15 Décembre 2017 | 27, Kislev 5778 | Mise à jour le 14/12/2017 à 14h19

16 décembre - Chabbat Mikets : 16h36 - 17h49

Rubrique Culture/Télé

Laurent Bentata : « Grease est une invitation à la fête »

(DR)

Laurent Bentata est directeur général de Stage Entertainment France, à la tête du théâtre Mogador. Il dirige donc ce superbe lieu consacré à la comédie musicale et qui propose jusqu’au 31 janvier, le mythique spectacle de Grease.

Actualité juive: Grease est devenu un spectacle mythique depuis sa création, comment l’avez-vous modernisé ?

Laurent Bentata : C’était tout l’enjeu de cette comédie musicale : depuis le film réalisé en 1978 par Randal Kleiser, l’histoire de Danny et Sandy a été reprise dans nombre d’adaptations et de spectacles. Or nous voulions proposer notre propre version de Grease, unique en termes de création. Nous voulions respecter les fondamentaux, le côté festif inhérent à ce spectacle qui est une invitation à la fête, mais également surprendre le public. Le sortir des a priori positifs ou négatifs que certains spectateurs pouvaient avoir. Nous avons donc apporté une touche française, notamment avec la création de deux rôles, mais aussi dans l’adaptation et la réécriture des textes… Tout ça mis bout à bout semble rencontrer l’adhésion du public. Depuis l’ouverture en septembre, près de 90 000 spectateurs sont venus assister à Grease, ce qui en fait un véritable succès.


A.J.: Comment êtes-vous arrivé à travailler dans l’industrie de la comédie musicale ?

L. B. : En vivant plusieurs années à New-York j’ai été sensibilisé à cet univers, puis j’ai écrit « Le Sel et le Miel », la comédie musicale qui raconte l'histoire des crimes de masse et des génocides contre le peuple juif. Celle-ci a rencontré un magnifique succès à Paris et en province et d’ailleurs, celle-ci sera bientôt adaptée en Israël. C’était mon premier fait d’arme dans cet univers. Lorsque Stage Entertainment s’est implanté en France, on m’a offert l’opportunité d’intégrer la société de production, d’abord au service marketing puis à la direction générale. Depuis je vis, je respire, je dors comédie musicale. C’est une chance. 


A.J.: Outre Grease, quelle est la plus belle comédie musicale selon vous ?

L. B. : Outre celles que l’on produit à Mogador et qui ont toutes un charme particulier, il y a en a deux que je trouve très fortes, ce sont « Billy Elliot » et « Mary Poppins ». « Hamilton » aussi, qui se joue en ce moment à Broadway, est une grande réussite. Cette dernière montre la façon dont on peut rafraîchir le genre. La comédie musicale apporte une émotion incommensurable. C’est le mélange de tous les arts de la scène et cela  permet de décupler l’émotion produite. Ceux qui aiment le théâtre, la musique, la danse, le chant… se retrouvent tous dans le plaisir de la comédie musicale. Ca touche les gens, tout simplement.

Powered by Edreams Factory