Default profile photo

11 Décembre 2017 | 23, Kislev 5778 | Mise à jour le 11/12/2017 à 18h56

16 décembre - Chabbat Mikets : 16h36 - 17h49

Rubrique Culture/Télé

Bernard Werber : « Inventez vos propres rêves ! »

Depuis « Les fourmis », Bernard Werber est devenu un romancier populaire au bon sens du terme. Ses livres sont traduits en 35 langues dont l’hébreu. Son nouveau livre « Depuis l’au-delà », est un polar dans lequel apparaissent Jules Verne, Jim Morrison ou encore François Mitterrand. C’est aussi une réflexion sur le sens de la vie.

Actualité Juive : Vous publiez « Depuis l’au-delà ».Dans quel univers, votre imagination nous plonge-t-elle cette fois-ci ?
Bernard Werber :
C’est d’abord un polar : le meurtre d’un romancier. Mais l’originalité du livre, c’est que la victime mène elle-même l’enquête. Devenue âme errante, elle va essayer de retrouver son assassin grâce à une médium. C’est une aventure des deux côtés du monde, le nôtre et celui de l’au-delà.

A.J.: Vous y croyez, vous, au monde de l’au-delà ?
B.W. :
En tant que romancier, à la formation de journaliste scientifique, je suis sceptique par définition. Je ne suis pas là pour croire, mais pour poser des questions. J’ai recueilli auprès de médiums cette hypothèse d’âmes  errantes, que je raconte.

A.J.: Ce livre ne pose-t-il pas en réalité la question : quel est le sens de la vie ?
B.W. :
Effectivement, ce roman est conçu pour se demander : pourquoi suis-je né ? Qu’est-ce que j’ai à faire ? Que va-t-il se passer après ma mort ? Ces interrogations permettent de vivre plus sereinement. Et d’essayer d’être soi-même lumineux, même si tout ne l’est pas autour de nous.

A.J.: On sent poindre votre volonté d’autonomie.. ?
B.W. :
C’est une idée que j’essaie de faire passer dans mes romans. Soyez indépendants ! Faites-vous vos propres idées, inventez vos propres rêves !Mettez en place votre imaginaire, face à la vie et à la mort.

A.J.: On a l’impression que dans ce livre, vous parlez souvent de vous ?
B.W. :
Mon héros est un romancier, qui dévoile les coulisses du monde de l’édition. Pour réussir, il faut beaucoup travailler,  et avoir la chance comme moi de tomber sur un éditeur qui croit en vous. Mais comme dans tous les autres milieux, copinage, intrigues et rapports de force existent.

A.J.: Médium et judaïsme, c’est compatible ?
B.W. :
Dans les textes, il est déconseillé d’aller voir les diseurs de bonne aventure et tous ceux qui prétendent se connecter avec l’invisible. Mais la Kabbale est une sorte d’ésotérisme juif, dans lequel j’ai trouvé bien des choses passionnantes. Je m’intéresse au tarot qui est issu des lettres hébraïques .Il permet de fréquenter l’ésotérisme juif de façon soft. Je ne recommande  pas dans mon livre d’aller parler avec les morts. Ce que je souhaite à toutes les âmes, c’est de monter vers la lumière .Et dans la prière, on souhaite le meilleur  aux âmes !

Bernard Werber, « Depuis l’au-delà », Albin Michel, 440 pages, 22 euros.

Powered by Edreams Factory