Default profile photo

13 Décembre 2017 | 25, Kislev 5778 | Mise à jour le 12/12/2017 à 17h23

16 décembre - Chabbat Mikets : 16h36 - 17h49

Rubrique Monde juif

Un sefer-Torah bientôt inauguré dans un porte-avion de la marine américaine

Le nouveau porte-avion USS Gerald R. Ford, avec bientôt à son bord un sefer torah (WIKIPEDIA)

Un sefer-Torah, dédié à la mémoire d’un vétéran juif de la seconde guerre mondiale, va être inauguré à bord du nouveau porte-avion de la marine américaine.

C’est le tout nouveau porte-avion de la marine américaine. Dénommé USS Gerald R. Ford (d’après le 38e président des Etats-Unis), il possède deux réacteurs nucléaires, un système électro-magnétique pour le décollage des 75 avions qu’il peut transporter… et bientôt un sefer-Torah destiné à la quarantaine de juifs qui servent sur cet immense bateau. Dont le personnel à bord avoisine les 4 000 personnes.
Ce sefer-Torah qui sera, officiellement, inauguré la semaine prochaine, est dédié à Jacob Kamaras, un vétéran de la Seconde guerre mondiale issu d’une famille de juifs grecs ayant émigré en Amérique. Dont les descendants ont financé le coût de l’opération. « Cette Torah, explique le petit-fils de Jacob Kamaras qui porte le même nom que son grand-père, va apporter un énorme plus aux militaires ». Qui pourront s’en servir lors des périodes de six à huit mois qu’ils passent en mer.
Selon un autre membre de la famille, Philip Kamaras (le fils de Jacob), ce sefer Torah ne pèse qu’un peu plus de trois kilos. En effet, malgré la taille du porte-avion (environ 300 mètres de long), « tout y est un peu plus petit. Les plafonds sont plus bas, les dortoirs plus petits. Alors, le sefer-Torah est, lui aussi, un tiers plus petit qu’un sefer-Torah normal ».

Projet « Torah for our troops »
Mais, l’inauguration de ce sefer Torah n’est pas uniquement dédié à la mémoire de Jacob Kamaras. Elle fait aussi partie des événements qui marquent, aux Etats Unis, le centenaire du « Jewish Welfare Board » (JWB), fondé le 9 avril 1917 suite à l’entrée en guerre des Etats-Unis. Et dont le but premier fut clairement énoncé: « Aider les USA à gagner la guerre ». Au fil des ans, le JWB a créé, à l’intérieur et à proximité des bases militaires, des « maisons » où peuvent se retrouver les soldats juifs; et où, à l’époque, ils venaient parler dans leur langue maternelle, à savoir, le plus souvent, le yiddish.
Cette même organisation s’est aussi occupée de recruter et de former des aumôniers militaires, un travail qu’elle poursuit jusqu’à nos jours. « Dans tous les conflits où les Etats-Unis sont engagés depuis la première guerre mondiale, à savoir la Seconde guerre mondiale, la Corée, le Vietnam, la guerre du Golfe, en Irak, JWB a servi et aidé le personnel militaire juif », souligne Irving Elson qui a servi pendant 35 ans comme aumônier et rabbin dans la marine américaine.
Pour en revenir au sefer-Torah qui va se retrouver à bord du Gerald Ford, il fait partie d’un projet plus vaste lancé par le JWB en 2009 et intitulé « Torah for our troops ». Celui-ci visait à fournir des sifrei-Torah pour les soldats juifs puisque, à l’époque, il n’y en avait qu’une cinquantaine de disponibles pour les quelque dix mille juifs servant dans l’armée américaine ainsi que leur famille (vivant dans des bases). Soit, au total, 25 000 personnes.

Powered by Edreams Factory