Default profile photo

21 Janvier 2018 | 5, Shevat 5778 | Mise à jour le 18/01/2018 à 13h49

Rubrique Communauté

Forte émotion après la disparition de Josy Eisenberg

Le grand rabbin Josy Eisenberg qui présentait tous les dimanches matin sur France 2 l’émission « La Source de Vie » consacrée au judaïsme, s’est éteint vendredi 8 décembre à l’âge de 83 ans, dans sa maison de Normandie, a annoncé à l’AFP le grand rabbin de France Haïm Korsia, quelques heures avant l’entrée de chabbat. Il sera enterré à Jérusalem.

  Le grand rabbin Korsia a salué en Josy Eisenberg une personnalité importante dans « la reconstruction du judaïsme français après la Guerre », un homme d’une « grande intelligence » et d’une « grande curiosité » qui était la « vitrine du judaïsme tous les dimanches matin ».
 
  Né le 12 décembre 1933 à Strasbourg de parents d’origine polonaise, Josy Eisenberg était le père de quatre enfants dont Marc Eisenberg, le président de l’Alliance israélite universelle. Il fit sa scolarité à l’école Aquiba dirigée par son cousin Benno Gross avant de partir étudier à l’Ecole rabbinique et à la Sorbonne où il obtint une licence d’Histoire et un DES de Lettres. Josy Eisenberg devint rabbin officiant de la synagogue de la rue Sainte-Isaure dans le XVIIIe en 1957 puis Secrétaire particulier du grand rabbin de France Jacob Kaplan à partir de 1961.
 
  En 1962, l’arrivée en France des Juifs d’Afrique du Nord dans des villes encore dépourvues de synagogues et de centres communautaires, fait naître en lui le désir de diffuser le judaïsme le plus largement possible. Il crée cette année-là à la télévision l’émission « La Source de Vie » dont il sera le producteur, le directeur et le présentateur. Le programme fêtera son Jubilé en novembre 2012 lors d’une très belle soirée au Théâtre Marigny en présence de plusieurs centaines de personnalités.

  « J’apprends avec tristesse la mort d'une grande âme du judaïsme français », a déclaré le Président de la République Emmanuel Macron dès l’annonce du décès du grand rabbin Eisenberg. « Pendant un demi-siècle, il n'a cessé de puiser à la source de vie d'une spiritualité à mesure humaine, et de transmettre avec bienveillance et simplicité toutes les facettes de la pensée juive. Lui qui avait connu la guerre et les persécutions fut un homme d'ouverture, de réconciliation et de tolérance. Il présentait chaque dimanche le visage souriant d'un judaïsme tourné vers le dialogue des sagesses ».

  « Homme de lettres » et « passeur de savoirs » pour le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, le grand rabbin Josy Eisenberg était un homme d’esprit et d’humour doté d’une grande érudition. Il fut le conseiller technique du réalisateur Gérard Oury et le coscénariste des Aventures de Rabbi Jacob en 1973. Auteur de nombreux ouvrages de pensée et d’histoire juives, il était Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier de l’Ordre National du Mérite et Commandeur des Arts et des Lettres. Il avait reçu en 1993 le prix de l’Amitié judéo-chrétienne puis celui des Arts et des Lettres de la Fondation du Judaïsme français.
Powered by Edreams Factory