Default profile photo

13 Novembre 2019 | 15, Heshvan 5780 | Mise à jour le 12/11/2019 à 15h40

Rubrique Communauté

Evelyn Askolovitch survivante de la Shoah

(DR)

Evelyn Askolovitch, épouse de Roger Ascot, de mémoire bénie, née Sulzbach, le 15 juillet 1938 au sein d’une famille Juive Allemande, est une survivante de la Shoah, qui se porte à la rencontre des élèves des collèges et lycées pour témoigner de son vécu d’enfant déportée.

Compte tenu de ses mérites, elle a été faite il y a peu, Commandeur dans l’Ordre des Palmes Académiques. Le père d’Evelyn, Jacob Sulzbach était issu d’une lignée orthodoxe. La mère, née Seligman a vu le jour à Spire dans une famille plutôt libérale. En 1933, la famille s’est réfugiée à Amsterdam, ainsi qu’elle en témoigne : « Après avoir été dénoncés par des voisins, du 12 au 26 mars 1943, nous avons été internés au « Théâtre Hollandais », Hollandse Schouwburg, puis transférés au camp de Vught, où nous sommes restés jusqu’au 6 juin 1943. De Vught, grâce à un certificat établi par le consul du Honduras, nous avons été conduits au camp de Westerbork, où nous sommes restés jusqu’au 15 février 1944. Puis, toujours grâce à ce certificat, nous avons été déportés au camp de Bergen Belsen jusqu’au 21 janvier 1945. Après quoi, pour la troisième fois, nous avons été sauvés par le certificat, car nos avons fait partie des 270 déportés Juifs ayant une nationalité du Honduras et du Paraguay qui ont été échangés contre des prisonniers de guerre Allemands sous les auspices de la Croix Rouge, et dirigés au sud de l’Allemagne, sous la protection des Anglais et de l’UNWRA jusqu’au 30 janvier 1946, avant de revenir aux Pays-Bas. 

Powered by Edreams Factory