Default profile photo

16 Octobre 2018 | 7, Heshvan 5779 | Mise à jour le 16/10/2018 à 14h22

Rubrique France/Politique

A l'Assemblée nationale, Meyer Habib conteste la position française sur Jérusalem (VIDEO)

Meyer Habib à l'Assemblée nationale (Archives, capture d'écran).

Mardi après-midi, la séance de questions au gouvernement a été marquée par des échanges sur la déclaration de Donald Trump sur Jérusalem.

La déclaration de Donald Trump sur Jérusalem continue de susciter des réactions. Mardi 12 décembre, le débat a franchi les portes de l’Assemblée nationale. Le député de la République en marche, Hugues Renson, a interrogé le gouvernement sur sa position face à la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël.

"Le président de la République a depuis exprimé la désapprobation de la France, qualifiant cette initiative de contraire au droit international et de dangereuse pour la paix."

La réaction du député Meyer Habib (UDI-Les Constructifs ») ne se fait pas attendre.

« Mais non, mais non », souffle-t-il.  

Hugues Renson poursuit.  

« En effet, cette décision américaine ravive les antagonismes, elle suscite une nouvelle flambée de violence, elle déstabilise une région toute entière ».

« Elle est historique » corrige M. Habib.



Edouard Philippe expose alors la ligne du gouvernement dans cette affaire.

« Il n'y a qu'une solution, celle des deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte dans la paix, dans des frontières reconnues et assurées, avec Jérusalem pour capitale des deux Etats. »

« Jamais », tonne le député des Français de l’étranger.

La température aurait continué à monter par la suite après l’intervention du député socialiste, Alain David  

Powered by Edreams Factory