Default profile photo

16 Novembre 2018 | 8, Kislev 5779 | Mise à jour le 14/11/2018 à 18h15

17 novembre - Chabbat Vayétsé : 16h51 - 18h00

Rubrique France/Politique

Maurice Bansay gagne la bataille de Solférino

L’homme d’affaires a racheté le siège historique du Parti Socialiste, à Paris, pour 45,5 millions d’euros.

Il est le vainqueur d’une des plus grosses – et symboliques – transaction immobilières de l’année : la vente du siège du Parti Socialiste, rue de Solférino à Paris. Après plusieurs mois de négociations, le promoteur immobilier Maurice Bansay a emporté le marché : il acquiert les 3 000 mètres carrés des locaux situés dans l’un des quartiers les plus prestigieux de la capitale pour la coquette somme de 45,5 millions d’euros. L’acte de vente définitif devrait être signé courant février. Le nouveau propriétaire, compte faire de l’hôtel particulier le siège de sa société Apsys.

Le parcours professionnel et personnel de cet autodidacte est l’une des sucess stories marquantes de ces dernières décennies. Né en 1955 à Miliana, en Algérie, il arrive encore enfant en France lorsque son père, teinturier, décide de s’installer à Nice. Il a à peine vingt ans, lorsqu’il monte sa première affaire. Une franchise d’un supermarché Franprix en région parisienne. Depuis, Maurice Bansay a fait du chemin. Classé 217e au palmarès 2016 de Challenges des 500 plus grandes fortunes françaises, il a développé en France et à l’étranger un empire immobilier en bâtissant et rénovant de nombreux centre commerciaux. On lui doit notamment la  nouvelle conception du centre Beaugrenelle, à Paris, et le centre Muse à Metz.   

Au sein de la communauté juive, il est l’un des piliers de l’association caritative « Little Dream », qui vient en aide aux enfants juifs issus de familles défavorisées, dont il a participé à la création en 2000, qu’il a dirigée à ses débuts et au sein de laquelle il demeure très actif.

Powered by Edreams Factory