Default profile photo

21 Août 2018 | 10, Elul 5778 | Mise à jour le 27/07/2018 à 12h36

25 août - Chabbat Ki Tétsé : 20h31 - 21h38

Rubrique Israël

Général Allenby : Officier et gentleman

(Wikipedia)

Cette semaine marque le centenaire de l'entrée à Jérusalem du général Allenby à la tête des troupes britanniques, qui a mis fin à 400 ans de domination ottomane. Une exposition lui est consacrée.

Ce 11 décembre 1917, la foule s'est massée pour apercevoir le général Allenby, sanglé dans son uniforme kaki, pénétrer à pied dans la vieille ville par la Porte de Jaffa. Le maire de Jérusalem l'attend avec un drapeau blanc pour lui remettre les clés de la ville. Trois jours plus tôt, l'armée turque a fui devant l'avancée des troupes britanniques, laissant une simple lettre de reddition, au grand soulagement des habitants juifs et chrétiens. C'est cette entrée symbolique qui a été reconstituée le 11 décembre 2017 pour l'inauguration de l'exposition au Musée de la Tour de David à Jérusalem, qui retrace la semaine qui a bouleversé le sort de la cité. « Miracle de Hanouka » pour les Juifs, « cadeau de Noël » pour les chrétiens, la prise de la ville par les Britanniques signifie le début d'une nouvelle ère. 

L'exposition présente des archives photographiques, mais aussi les clés de Jérusalem et relate les événements, les anecdotes et même les légendes qui ont accompagné ces journées. La proclamation de la prise de la ville est également exposée sur le lieu même où elle a été placardée dans plusieurs langues, y compris pour la première fois en hébreu, faisant ainsi entrer la langue du peuple juif dans la modernité. Une exposition qui prend une résonance particulière, quelques jours après la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par le président des Etats-Unis.

Powered by Edreams Factory