Default profile photo

07 Août 2020 | 17, Av 5780 | Mise à jour le 04/08/2020 à 22h39

Chabbat Ekev : 21h01 - 22h12

Rubrique Israël

Du caviar israélien pour les amateurs étrangers

L'élevage de l'esturgeon, un poisson non casher, s'est développé dans l'Etat hébreu à partir des années 90, mais le caviar produit est généralement exporté.

Une nouveauté a fait son apparition au cours des dernières années sur le marché mondial de la gastronomie. Il s'agit du caviar israélien, très apprécié des connaisseurs. 

Lorsque l'on évoque le caviar, on pense généralement à la mer Caspienne, à l'Iran et à la Russie. L'introduction de l'esturgeon, dont les œufs servent à la fabrication du caviar, en Israël remonte aux années 90. Ce poisson qui n'a pas d'écailles et n'est donc pas casher, a été importé pour la première fois dans l'élevage piscicole du kibboutz Dan, dans le nord du pays, pour tenter de satisfaire les goûts des immigrants de l'ex-URSS, arrivés en grand nombre.

Puis, au début du XXIe siècle, le kibboutz Dan a décidé de développer la production de caviar. Cependant, pour éviter tout problème avec le rabbinat, concernant la certification de ses autres poissons d'élevage, principalement des truites, les dirigeants de l'exploitation ont décidé de ne commercialiser leur caviar qu'à l'étranger. Et les poissons eux-mêmes sont exportés vers la Russie où leur chair est très prisée.  

Le caviar israélien est exporté vers les Etats-Unis et vers plusieurs pays d'Europe où il est très apprécié. « Nous utilisons le caviar d’Israël à cause de son goût », explique par exemple le directeur général du restaurant Chez Daniel à New York. 

Quelques autres petits producteurs israéliens se sont lancés dans l'élevage de l'esturgeon et ils commencent à vendre leur caviar à des épiceries et des restaurants locaux non casher. 

Powered by Edreams Factory