Default profile photo

26 Avril 2018 | 11, Iyyar 5778 | Mise à jour le 26/04/2018 à 18h06

28 avril - Chabbat A'haré-mot - Kédochim : 20h42 - 21h55

Rubrique Sport

Football : Ciao la Ligue Europa

L’entraineur hollandais du Maccabi Tel-Aviv Jordi Cruyff (DR)

Derniers de leurs groupes respectifs, l’Hapoël Beersheva et le Maccabi Tel-Aviv sont déjà éliminés de la C3. Retour éclair sur une campagne qui ne restera pas dans les annales du football israélien.

Le Maccabi Tel-Aviv a clairement évité le pire, le 7 décembre dernier, lors de l’ultime journée de la phase de poules de Ligue Europa. Car avant leur déplacement chez les Espagnols de Villarreal, déjà qualifiés, les Jaunes restaient sur une triste série, avec zéro but au compteur en cinq matchs disputés. Un « record » négatif, encore inédit dans l’histoire de la C3, qui aurait pu logiquement se prolonger à l’issue de leur voyage en terre ibérique. Opposé à une équipe B, le Maccabi trouvait enfin miraculeusement le chemin des filets à l’heure de jeu par l’intermédiaire de son avant-centre anglais Nick Blackman (prêté par Derby County). Et cerise sur le gâteau, la formation entraînée par Jordi Cruyff parvenait à remporter son premier succès dans ce groupe A, trois mois après son autre et seul point glané contre Villarreal (0-0) à domicile.  N’étant déjà pas parvenu à s’extirper de son groupe qualificatif la saison dernière, le Maccabi a notamment chuté à deux reprises face à Astana (Kazakhstan). « Nous avons terminé notre parcours sur une bonne note, préfère positiver le coach hollandais, Jordi Cruyff. Jamais je n’aurais imaginé pouvoir récolter quatre points contre Villarreal. Malgré tout, la déception est grande car, au départ, nous voulions accrocher la deuxième place. Notre objectif désormais est de se servir de cette belle performance pour progresser en Championnat », disait l’intéressé qui n’a pas réussi à confirmer quatre jours plus tard sur le terrain du Maccabi Petah Tikva (0-0).                                                                 

De son côté, l’Hapoël Beersheva n’a pas réédité son exploit de l’an passé. Auteur d’une campagne incroyable 2016-2017 (deux victoires de prestige contre l’Inter Milan), le club de la capitale du Néguev, qui avait terminé en deuxième position devant Southampton, avait ensuite été barré en seizièmes de finale par Besiktas Istanbul. Cette saison, les Rouges de l’Hapoël ont terminé bons derniers de leur groupe avec au final, une victoire (contre Lugano), un nul (sur le terrain de Steaua Bucarest) et quatre revers. Contrairement à son rival du Maccabi Tel-Aviv, le double champion d’Israël en titre s’en sort plutôt bien actuellement dans les affaires domestiques. Après 13 journées, les coéquipiers de Ben Sahar occupent la première place du classement, comptant deux points d’avance sur  l’Hapoël Haïfa (2ème) et déjà sept sur les protégés de Jordi Cruyff (4ème).

Powered by Edreams Factory