Default profile photo

22 Octobre 2018 | 13, Heshvan 5779 | Mise à jour le 17/10/2018 à 18h03

Rubrique Sport

Israël seul Etat boycotté au tournoi d'échecs de Riyad

Tournoi européen d'échecs à Jérusalem en 2015 (image d'illustration, Flash 90).

La fédération israélienne demande des compensations.

Les promesses saoudiennes n’engagent visiblement que ceux qui y croient. Alors que le « tournoi du rôle Salmane » réunit les meilleurs joueurs d’échecs de la planète depuis mardi 26 décembre, les tensions géopolitiques refont surface et imposent leurs lois. Riyad a maintenu sa décision de ne pas autoriser les compétiteurs israéliens à participer à la compétition, en les privant de visa. La Fédération israélienne a condamné cette décision et demande aujourd’hui en retour des compensations.

Alertée, la Fédération internationale d’échecs avait pu faciliter l’autorisation des représentants de l’Iran et du Qatar à se joindre au tournoi, en dépit des rivalités entre le royaume saoudien et les deux puissances. Pour Israël, par contre, le boycott demeure. 

La championne du monde d’échecs de partie rapide, l’ukrainienne Anna Muzychuc a annoncé sur Facebook qu’elle ne défendrait pas son titre en Arabie Saoudite.

« J’ai décidé de ne pas aller en Arabie Saoudite |…], de ne pas porter une abaya, de ne pas devoir sortir accompagnée et de ne pas me sentir comme une créature inférieure », a-t-elle posté. 

Powered by Edreams Factory