Default profile photo

21 Juillet 2018 | 9, Av 5778 | Mise à jour le 19/07/2018 à 12h42

Rubrique Sport

Les grandes échéances de l'année sportive 2018

En cette année de Coupe de monde de football en Russie, Actualité Juive vous propose un tour d’horizon non exhaustif des principaux événements à venir s’agissant du sport bleu et blanc avec, en tête de peloton, le Giro en terre sainte.

Cyclisme : Le Giro s’élancera en Israël

Premier grand tour cycliste à partir hors d’Europe, le Tour d’Italie 2018 (4-27 mai). prendra son départ depuis Jérusalem. « On espère inspirer les autres, raconte le directeur de RCS Sport, Mauro Vegni, organisateur de l’épreuve. C’est important pour l’internationalisation du cyclisme. Avec le Giro, on aime raconter des histoires, comme on a raconté l’histoire de l’Italie avec celui du centenaire ». Cette 101ème édition sera aussi l’occasion de rappeler l’histoire de Gino Bartali, ce champion italien qui a été reconnu 

« Juste parmi les nations » en 2013 pour sa participation à un réseau de sauvetage des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. « Nous ne voulons absolument pas passer un message politique. Nous faisons du sport, du cyclisme, et c’est une opportunité pour nous. Stop. Rien de plus. Il n’y a rien de politique. J’espère que le Giro sera traité comme un événement sportif, également par les Palestiniens », a ajouté Mauro Vegni. Cette manifestation cycliste de renommée planétaire, qui est traditionnellement retransmise dans près de deux cents pays, représente une occasion en or pour Israël de se montrer aux yeux du monde entier sous son plus beau jour. Les grands noms de la discipline ont déjà annoncé leur participation à l’instar de Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour de France. La première étape du cru 2018 est programmée à Jérusalem, le 4 mai. Le peloton enchaînera par deux autres étapes à Tel-Aviv puis Eilat. « C'est un grand privilège de pouvoir accueillir un événement sportif aussi important. Nous invitons tous les passionnés du Giro à venir nous retrouver en Israël », s'était félicitée il y a peu la ministre des Sports, Miri Regev. « C'est une épreuve spectaculaire qui montrera les paysages spectaculaires d'Israël à des millions de spectateurs », s'était réjoui son collègue du Tourisme, Yariv Levin. 


Football : La sélection bientôt fixée

Non qualifiée pour le Mondial en Russie (14 juin-15 juillet), la sélection israélienne découvrira prochainement l’identité de ses adversaires pour la néophyte Ligue des Nations dont le tirage au sort est programmé à Lausanne le 24 janvier. Conçue par l’UEFA, cette compétition au fonctionnement plutôt alambiqué a clairement pour objectif de remplacer les rencontres internationales amicales souvent dépourvues d’intérêt. L’Etat hébreu évoluera en Ligue C au même titre que quatorze autres acteurs comme la Grèce, le Monténégro, la Hongrie, la Serbie ou encore l’Ecosse. Les équipes seront réparties en un groupe de trois et trois groupes de quatre. Les premiers de chaque groupe seront promus en Ligue B tandis que les quatre derniers seront relégués en Ligue D pour l’édition de 2020.  Par ailleurs, l’épreuve est liée avec les éliminatoires de l’Euro 2020 pour permettre aux équipes d’avoir une chance supplémentaire de se qualifier pour le Championnat d’Europe. La première journée de la Ligue des Nations se tiendra début septembre tandis que le tirage au sort des qualifications pour l’Euro n’aura lieu que le 2 décembre 2018. D’ici peu de temps, la Fédération israélienne devrait désigner le successeur d’Elisha Levy.

Et aussi, on suivra avec une attention particulière l’épilogue du Championnat israélien version 2017-2018 au mois de mai. Double lauréat en titre, l’Hapoël Beersheva est actuellement bien parti pour conserver sa couronne.  


Basket : Le retour au premier plan du Maccabi Tel-Aviv ?

Sextuple Champion d’Europe, le club-nation n’a plus la même aura sur la scène continentale depuis son quart de finale de l’Euroligue en 2014-2015. Cette saison, le Maccabi souhaite renouer avec son riche passé en décrochant un ticket pour le Top 8 de l’épreuve suprême qui réunit au sein d’une même poule les seize meilleures écuries. Pour atteindre son objectif, la formation entraînée par le Croate Neven Spahija devra terminer parmi les huit premières places. Le chemin est encore long avec au menu 15 journées à disputer jusqu’au 5 avril.

• Et aussi, on n’oubliera pas les performances de la sélection israélienne dans sa course pour les Championnats du monde en Chine, en 2019. Les protégés d’Oded Katash disputent actuellement le premier tour qualificatif à l’intérieur d’un groupe composé de la Grèce, de l’Estonie et de la Grande-Bretagne.

Powered by Edreams Factory