Default profile photo

23 Février 2018 | 8, Adar 5778 | Mise à jour le 21/02/2018 à 18h26

Rubrique Communauté

Claude Barouch : « Nous voulons nous adresser à nos compatriotes français »

(DR)

Le colloque annuel de l’Union des patrons et professionnels juifs de France se tient à Paris dimanche 11 février à la Maison de la Chimie. Son président nous en dit plus.

Actualité Juive : Votre colloque cette année porte sur Jérusalem. Pourquoi ?
Claude Barouch :
Il nous a semblé intéressant de revenir sur la décision historique de Donald Trump de transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Cette nouvelle n’a pas été bien accueillie dans la plupart des médias occidentaux et dans certains pays arabes. Reste que la plus grande puissance mondiale n’a fait que reconnaître une vérité : Jérusalem est bien la capitale de l’Etat hébreu. 

A.J.: Quels sont les objectifs du colloque ? Déconstruire les préjugés ?
C. B.
: Nous souhaitons nous adresser en premier lieu à nos compatriotes français. D’ailleurs, pour la première fois, nous avons communiqué sur ce colloque sur les ondes de Radio Notre-Dame. La plupart de nos intervenants sont des non-juifs. Nos débats sont toujours ouverts vers l’extérieur. Nous cherchons à parler avec tout le monde. Certains n’ont en revanche jamais le courage de participer à nos événements. Ce que je déplore profondément.

A.J.: Parlez-nous des temps forts de la journée.
C. B. :
En ouverture, un film de 52 minutes de Pierre Rehov, Jérusalem dévoilée, sera projeté. Le grand rabbin de France Haïm Korsia, qui avait signé une tribune dans Le Figaro « Pour Jérusalem, je ne me tairai point », ouvrira ensuite officiellement le colloque qui sera marqué par trois tables-rondes bien garnies, autour des médias, des intellectuels et des politiques. En fin de journée, nous remettrons plusieurs prix UPJF 2018 dont celui du combat politique à François Pupponi, le maire de Sarcelles.
(1)    De 12h à 20h. Réservations : 07.55.25.79.97.

Powered by Edreams Factory