Default profile photo

17 Juin 2018 | 4, Tammuz 5778 | Mise à jour le 14/06/2018 à 18h22

Rubrique Culture/Télé

Tensions au Liban

« L’insulte » de Ziad Doueiri met en avant le conflit libano-chrétien-palestinien. Fort et passionnant.

Ziad Doueiri est connu pour sa dénonciation du boycott d’Israël et son cinéma marque clairement ses positions. Il a rencontré de sérieux soucis au Liban, son pays, pour avoir tourné en Israël. Aujourd’hui, l’auteur de « L’attentat » (interdit dans 22 pays arabes) réside à Paris. Le cinéaste nous cueille avec un dilemme anodin, une insulte, qui va s’envenimer entre un chrétien libanais et un réfugié palestinien. La justice doit trancher pour évaluer la culpabilité du Palestinien, auteur de l’insulte, qui refuse de s’excuser. Dans un procès à l’américaine, on assiste à une réalité toujours actuelle, l’animosité violente entre ces deux communautés. Exemple : « Ici c’est chez nous, pas Gaza ! » lance un chrétien. Israël comme les Juifs sont sans cesse instrumentalisés dans le conflit. Un film captivant, sous tension permanente, servi par une mise en scène subtile et des acteurs au top. Après avoir vu son film primé à Venise, le réalisateur a été arrêté à son retour au Liban, et libéré grâce à l’intervention de la productrice, Julie Gayet. Le film est sélectionné aux Oscars.  


« L’insulte » de Ziad Doueiri

Powered by Edreams Factory